La traduction.

Depuis quelques temps, mon quatrans se passionne pour les langues étrangères. Il adore baragouiner devant ses petits copains ou devant la famille en se prenant pour un prodige totalement polyglotte… Ce qui nous donne l’impression en réalité d’une sorte de yaourt parfaitement infâme.

Aussi, après avoir récemment légèrement évolué, a-t-il entrepris de nous traduire des mots français en anglais afin de nous convaincre de sa grande maîtrise…

– Le fils :

Ben, zaponais en anglé, c’est cambodzien !

< Je crois que nous allons avoir un looong chemin à faire… >

Traduction_Humeurdemoutard

Qu’est-ce qu’il dit ?

Avec le temps qui passe et l’influence positive de l’école, le langage de mon troizans s’améliore. Il intègre de plus en plus de vocabulaire et progresse chaque jour sur la prononciation, quoique…

Un soir de semaine, alors que nous faisons des courses en famille, le mini fait un arrêt au rayon des jouets et s’écrie…

– Le fils :

PATATOUILLE !! Ze veux PATATOUILLE !!

Interloqués, le père et moi nous interrogeons du regard… Ni lui, ni moi ne saisissons le propos.

Nous nous approchons alors du rayon et découvrons l’objet de convoitise de notre petit garçon : Une boîte contenant quelques figurines de Pat’Patrouille (NDLR : en anglais « Paw Patrol »).

< Oooh que c’est meugnon… Malheureusement, ce fut « non » au grand dam du fiston. >

DroledeJouet_Humeurdemoutard

Le lapsus du jour…

Voilà quelques jours que le loulou, presque 3 ans, est malade. Il a un gros rhume bien installé, le nez pris, les yeux et les oreilles infectées. La totale. Aussi, je dois lui administrer toute une batterie de médicaments, plusieurs fois par jour, ce que le fiston redoute forcément.

Un matin, je viens donc le trouver dans sa chambre pour effectuer les soins du nez…

– Le fils absolument résolu à ne pas me laisser faire : « Non maman, y a pas couille ! »

– La mère un peu destabilisée : « Ahum ! On dit – le nez qui COULE – chéri ! »

Et bien évidemment, le nez coulait abondamment.

< Exquis, n’est-ce pas ! 😉 >

Lapsus_Humeurdemoutard

Petit lexique des expressions du loulou

Voilà, nous sommes rendus à presque 1 mois de la première rentrée scolaire du loulou de 2 ans et demi. Aussi, je travaille un peu plus chaque jour avec lui sur le développement du langage. Pour sûr, il comprend tout ce qu’on lui dit. Mais la réciproque n’est pas encore au rendez-vous.

Du coup, dès que le père ou moi comprenons un mot, nous le partageons vite entre nous afin d’être à même de savoir quoi répondre lorsque le fiston le prononcera à nouveau. Nous nous délectons de ces petits progrès et nous amusons aussi beaucoup des petits défauts de prononciation qui donnent à peu près ceci :

En langage parent :           En langage deuzans :

Mais dis donc !                   Médidon

Je ne sais pas                    Tépa

Pas d’accord                      Padada

Au revoir                           Avoi

Un Lion                             Un yon

Attends                              Atta

Un câlin                            Un cayin

Et maintenant, imaginez qu’on ait la phrase suivante : « Médidon ! Padada un cayin à un yon ».

C’est qu’il faut rester concentré toute la journée pour décoder le langage du deuzans ! Voyez le travail !?

< Allez, « avoi » y a fiston qui « atta » un « cayin » >

ABC_Humeurdemoutard

Heuuu, va vraiment me falloir un décodeur là !

Un soir, mon loulou de 2 ans et demi vient me trouver sur le canapé pour me réclamer un drôle de je ne sais quoi…

– Le fils :

Pa-tin ! Pa-tin !

Après avoir essayé de multiples astuces pour décoder le mot « Pa-tin », j’allais laisser tomber en laissant le fiston avec sa demande inassouvie. Mais c’était sans compter sur l’insistance de mon mini, qui en attrapant la tablette et en actionnant le film Cars, me désigne « Martin » la fameuse auto-dépanneuse !!!

< Après tout, Martin ou Patin, on va pas chipoter… hein ? >

Patins_Humeurdemoutard.jpg

Mon fils et moi, on s’comprend parfaitement…

Un dimanche après-midi, mon loulou de 2 ans et demi joue tranquillement dans sa chambre. Au bout d’un petit moment, il m’appelle :

– Le fils : « maman, cou-cou, cou-cou ! »

– La mère : « oui chéri, coucou ! »

– Le fils insistant : « ménon cou-cou maman, cou-cou ! »

– La mère interloquée : « mais si chéri, maman te fais coucou ! »

– Le fils irrité : « MÉNON COU-COU, COU-COU ! »

Ne comprenant pas son entêtement, je m’en vais le voir dans sa chambre et le trouve en train de jouer avec son petit train « tchou-tchou » !

< M’enfin la mère, tu connais pas « cou-cou le train » ? >

Alloquoi_Humeurdemoutard