Quand loulou se donne en « pitac » (NDLR : « spectacle »)

Un après-midi après l’école, mon loulou de 2 ans et demi, le père et moi allons prendre le goûter dans notre boutique-café-pousette préférée. Après avoir bien profité, nous décidons de rentrer. Quand, en passant devant les clients atablés à une terrasse de café, le fiston s’arrête et se plie en deux en se tenant le ventre…

– Le fils : « Ouille, ouille, OUILLE, aïe, aïe ! Ouille, AÏE ouille, aïe, aïe ! AÏE ! AïE ! OUILLEUH ! »

Les clients compatissants le regardent, puis se tournent vers moi inquiets de ne pas me voir me précipiter sur mon mini pour lui venir en aide…

– La mère un peu gênée, obligée de se justifier : « C’est comme ça, quand il a besoin d’aller aux toilettes… ! »

< Voili, voilou ! >

MalAuVentre_Humeurdemoutard

Publicités

Mais c’est qu’il me prend pour une andouille !

Un samedi, avant de sortir faire une course, le père demande à notre loulou de 2 ans et demi de ranger sa chambre. Face à l’indifférence du mini, le père répète plusieurs fois sa requête jusqu’à ce que notre fiston décide de lever enfin un sourcil.

Pour accélérer la cadence, je rejoins père et fils dans la chambre afin d’ajouter mon grain de sel sur un ton un poil plus corsé…

– La mère : « Alors loulou, tu la ranges ta chambre ou je me fâche ? »

– Le fils l’air innocent en sortant de sa chambre : « C’est bon ! »

< Voyez-vous ça… >

Bazar_Humeurdemoutard

Ô Rage Ô Désespoir – Acte 4

Un samedi matin, fière de mon loulou de 2 ans et demi et de ses progrès dans l’apprentissage de la propreté, je le félicite chaleureusement d’avoir rempli son pot.

Je m’en vais ensuite le vider dans les toilettes sous le regard intéressé et satisfait du mini. Puis je tire la chasse d’eau.

Réaction du fils : immense cri aigü d’horreur suivi de sanglots hoqueteux.
Durée : 4 minutes de frustration intense et profonde.

< Erreur de débutante : LE rituel de la chasse d’eau, bon sang quoi !! >

ApprentissageDeLaProprete_Humeurdemoutard

L’amourette de vacances du loulou…

Un après-midi de vacances, nous emmenons notre loulou de 2 ans et demi dans un square du quartier gothique de Barcelone. Une fois sur place, le fiston y fait la rencontre d’une « pui-fi » (NDLR : « petite fille ») à peine plus âgée que lui avec laquelle il sympathise très rapidement.

Et voilà qu’en l’espace d’une heure, le mini nous livre une version complète et passionnée du parfait roman d’amour d’été en 7 actes :

Acte 1 : les papillons du début
– Je joue avec la « pui-fi », c’est génial, on rigole.

Acte 2 : la trahison, la séparation
– Puis tu ne veux plus jouer avec moi alors je joue avec une autre,
– tu pars faire la tête sur les marches du toboggan.

Acte 3 : le mea-culpa et la deuxième chance
– Je viens alors te réconforter,
– je suis obligé de montrer que j’ai vraiment envie de te réconforter car tu me rejettes un peu,
– puis tu me pardonnes et acceptes de me suivre dans le square,
– nous jouons à nouveau ensemble.

Acte 4 : la relation avec ses hauts et ses bas
– Tu aimes tellement jouer avec moi que tu me fais un câlin,
– alors je te serre aussi dans mes bras,
– tu me repousses car le câlin a assez duré,
– alors je te repousse aussi,
– tu me pousses à ton tour,
– on se pousse mutuellement et on finit par se fâcher,
– nos mamans nous grondent et nous demandent d’arrêter.

Acte 5 : le meilleur de la relation
– Mais on se retrouve pour se refaire un câlin et ainsi mieux se pardonner,
– tu me montres ton porte-clé cochon qui clignotte et je te montre mon cowboy Woody de Toy Story,
– on se prête nos jouets, c’est l’apothéose, l’harmonie parfaite.

Acte 6 : l’événement imprévu qui vient tout gâcher
– Enfin je dois partir car mes parents m’y obligent,
– tu te mets à pleurer très fort,
– je te donne donc un dernier bisou pour te consoler.

Acte 7 : la fin de l’histoire, les adieux déchirants
– Je te dis au revoir dans ta langue « atioch » (NDLR : « adios ») en marque de respect,
– et je te fais un signe de la main sans même me retourner.

Fin de la romance. Hop, emballé c’est pesé !

< Allez mon Casanova des bacs à sable, c’est fini pour aujourd’hui les pui-fi ! >

Copines_Humeurdemoutard

Séquence humour du père.

Pendant les vacances et alors que nous prenions du bon temps dans la piscine de l’hôtel, le père se montra particulièrement inquiet que notre loulou de 2 ans et demi se noie sous ma surveillance [sympa !].

– Le père : « Tu fais attention au petit hein ? »

– La mère tranquille : « T’en fais donc pas, je te rappelle que j’ai été médaillée dauphin d’argent en natation quand j’avais 8 ans ! »

– Le père moqueur : « Et moi j’ai eu mon flocon d’avoine, au ski ! »

< Pfff ! >

Piscine_Humeurdemoutard

Comment bien dresser un papa !

Première sortie à la piscine de l’hôtel. Le loulou de 2 ans et demi s’en donne à coeur joie. Avec sa bouée et ses brassards, il rigole, il éclabousse son papa, il agite ses petites jambes sous l’eau, il s’aggripe à moi… Il profite pleinement.

Nous constatons alors qu’il est bientôt l’heure d’aller dîner et terminons de nous sécher. Mais le fiston qui en a décidé autrement attrape l’une de ses chaussures et la jette dans la piscine obligeant son père à y retourner pour la rapporter.

– Le fils hyper satisfait de l’effort fourni par son père :

Bravo papa !!!

Et il l’applaudit fort sous les regards amusés des clients de l’hôtel encore présents.

< Bizarre car le père n’a pas l’air aussi enthousiaste… >

Bouee_Humeurdemoutard

Test acoustique.

Une fois dans le hall de l’hôtel, le père, le fils de 2 ans et demi et moi découvrons le salon-bar avec un impressionnant puit de lumière au dessus de nos têtes [effet WHAOU garanti].

Nous nous y installons le temps d’une parenthèse Apéro-Internet. Et là, au milieu de la salle, dans une ambiance calme et feutrée…

– Le fils d’une voix forte et particulièrement aigüe :

PATATE !

< Et oui, il y a bien de l’écho. VDM. >

Hotel_Humeurdemoutard