Séquence humour du père.

Pendant les vacances et alors que nous prenions du bon temps dans la piscine de l’hôtel, le père se montra particulièrement inquiet que notre loulou de 2 ans et demi se noie sous ma surveillance [sympa !].

– Le père : « Tu fais attention au petit hein ? »

– La mère tranquille : « T’en fais donc pas, je te rappelle que j’ai été médaillée dauphin d’argent en natation quand j’avais 8 ans ! »

– Le père moqueur : « Et moi j’ai eu mon flocon d’avoine, au ski ! »

< Pfff ! >

Piscine_Humeurdemoutard

Comment bien dresser un papa !

Première sortie à la piscine de l’hôtel. Le loulou de 2 ans et demi s’en donne à coeur joie. Avec sa bouée et ses brassards, il rigole, il éclabousse son papa, il agite ses petites jambes sous l’eau, il s’aggripe à moi… Il profite pleinement.

Nous constatons alors qu’il est bientôt l’heure d’aller dîner et terminons de nous sécher. Mais le fiston qui en a décidé autrement attrape l’une de ses chaussures et la jette dans la piscine obligeant son père à y retourner pour la rapporter.

– Le fils hyper satisfait de l’effort fourni par son père :

Bravo papa !!!

Et il l’applaudit fort sous les regards amusés des clients de l’hôtel encore présents.

< Bizarre car le père n’a pas l’air aussi enthousiaste… >

Bouee_Humeurdemoutard

Test acoustique.

Une fois dans le hall de l’hôtel, le père, le fils de 2 ans et demi et moi découvrons le salon-bar avec un impressionnant puit de lumière au dessus de nos têtes [effet WHAOU garanti].

Nous nous y installons le temps d’une parenthèse Apéro-Internet. Et là, au milieu de la salle, dans une ambiance calme et feutrée…

– Le fils d’une voix forte et particulièrement aigüe :

PATATE !

< Et oui, il y a bien de l’écho. VDM. >

Hotel_Humeurdemoutard

Ô Rage Ô Désespoir – Acte 3

Un dimanche matin, nous visionnons le film Toy Story 3 en DVD. Le fils de 2 ans et demi est fan de Woody et de sa petite bande de joyeux lurons. Woody le héros au grand coeur, le shérif qui n’a jamais peur, un ami fidèle à la fois pour ses compagnons de fortune mais aussi et surtout pour le petit garçon Andy auquel il appartient depuis sa plus tendre enfance…

Woody dont cette chère petite tête blonde Andy, qui s’apprête désormais à rentrer à l’université, accepte enfin de se séparer afin de le donner à une petite fille nommée Bonnie. Mais avant de dire adieu à son ami de toujours, Andy joue une dernière fois avec Woody montrant ainsi à Bonnie comme il est formidable. Puis il s’en va laissant son vieil ami vivre sa nouvelle vie de jouet en compagnie de Bonnie.

Réaction du fils : gros sanglots déchirants et amers d’une tristesse infinie.

Durée : 7 bonnes minutes comme s’il était inconsolable.

< Si petit et déjà si sensible… Mon coeur de maman se fendille [snif] >

Woody_Humeurdemoutard