Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , ,

L’année dernière, mon quatrans nous a fait quelques belles colères. Submergés par ses émotions et dans l’incapacité encore de se raisonner [MERCI à la pédiatre Catherine Gueguen pour ses explications scientifiques très claires sur le développement du cerveau de l’enfant], j’ai entrepris de créer une boîte à colère pour mon mini un peu spéciale… Un « mangeur » de gribouillis tristes ou plein de colère pour apaiser les petits esprits. Mon fils avait alors 3 ans et continue de lui donner « à manger » de temps en temps.

Voici LE MANGEUR DE COLÈRE© :

Le mangeur de colère - by Humeur de moutard
Le mangeur de colère - Humeur de moutard

Pour réaliser cette boîte à colère, il vous faut :

1- une belle chute de carton ou une boîte en carton,
2- une feuille blanche,
3- des ciseaux,
4- du scotch,
5- des crayons de couleur,
6- 3 rouleaux de masking tape : j’ai choisi un noir, vert et rose.

La méthode :

Vous pliez et scotchez votre morceau de carton jusqu’à obtenir une boîte rectangulaire ouverte sur le dessus. Sur le dessus, vous découpez les bords du carton en bandes fines régulières de sorte à former les cheveux. Vous scotchez une feuille blanche (comme sur la photo) tout autour de la boîte en découpant tout ce qui dépasse. Ensuite, vous collez des morceaux de masking tape de sorte à former les yeux et le nez. Vous découpez une ouverture pour la bouche et la cerclez de masking tape pour former les dents et les lèvres. Enfin, vous finaliser les détails du visage à l’aide des crayons de couleur et découpez des morceaux de papiers sur lesquels vos enfants pourront gribouiller leurs contrariétés. Le mangeur de colère est fin prêt à dévorer tous les soucis de vos minis.

< Mon fils de 3 ans m’avait regardé faire essentiellement. Pendant 15 minutes, il n’avait cessé d’alimenter ce dévoreur de papiers ! Et ensuite, à chaque colère, je lui ai proposé de gribouiller ce qu’il ressentait sur des petits papiers et de les donner à notre mangeur de contrariétés. >

Retrouvez tous nos DIY dans la rubriques Les bidouilles à bibi.

Publicités