[PARENTALITÉ] Flashback sur mon séjour à la maternité

Étiquettes

, , , , , , ,

5 ans après… Lol ! Mieux vaut tard que jamais hein !

J’ai accouché dans un établissement tout neuf, tout joli, du 14e arrondissement de Paris. Et je me souviens de tout comme si c’était hier… Et pour cause, rien ne s’est passé comme je l’avais imaginé. Je voudrais donc simplement apporter mon témoignage, ici, pour vous dire à quel point on n’est jamais vraiment bien préparée à devenir mère et comment la relation avec les sages-femmes et le pédiatre, en post partum, vont influencer notre bien-être, nos premiers pas de jeune maman hésitants, fragiles et tellement peu fiers.

J’ai donc accouché une nuit, soutenue par une sage-femme formidable, une infirmière super et un futur papa soutenant, bref extra. Mon accouchement s’est globalement bien déroulé après plus de 24h de faux travail (presque 48h en réalité), une nuit en pré-partum sous médication pour espacer les contractions, trois poses de perfusion ratées qui m’ont bien fait jongler et pour finir une péridurale i-dé-ale qui m’a soulagée et m’a permis de mettre au monde mon bébé, après un petit coup de bistouri, sans trop de difficultés.

Et puis, j’ai été transférée dans une chambre de la maternité avec mon titi joli tout fripé et bien endormi. C’était la première et seule bonne nuit que j’allais passer dans cet établissement. Une nuit dont les bienfaits allaient s’estomper rapidement. Hélas…

maternite_humeurdemoutard

A vrai dire, je ne sais pas très bien par où commencer… Il y a eu ma lactation qui a mis plusieurs jours à démarrer, mon titi qui perdait du poids, moi qui ne dormait pas à cause de ses pleurs de douleurs qui me fendaient le coeur, et le va-et-vient incessant des sages-femmes, des aide-soignantes, des auxiliaires de puériculture pas toujours coordonnées et pas tellement à l’écoute de mes difficultés. Et pour finir la rencontre avec le pédiatre de la maternité qui a vite fait de m’achever.

Vous savez ce genre de médecin blasé qui manipule à la chaîne les bébés en ne s’adressant qu’au personnel de l’hôpital, méprisant les questions des primipares comme si elles le faisaient suer. Bingo ! Bah, j’avais touché le gros lot ! Voilà donc qu’il osculte mon bébé et me lâche sans même me regarder « ah, il y a un problème ». Aussitôt, je lui demande de préciser le problème constaté. Ce à quoi, il me répond « on verra ! » avec ce geste incroyablement déplacé de la main levée pour m’empêcher de parler. Puis, il s’en est allé poursuivre sa ronde de bébés à osculter.

Et je suis donc restée là, plantée, avec ce « problème » inconnu concernant mon bébé, à la fois perdue et totalement désemparée. Autant vous dire qu’une fois revenue à ma chambre, j’ai complètement craqué.

Peu de temps après, mon mari est arrivé, une sage-femme peu compatissante s’est présentée et j’ai tout déballé. Je n’en revenais pas, qu’en matière de communication, ce pédiatre soit un zéro pointé. Je n’en revenais pas de tout ce manque d’humanité dans un établissement sensé accueillir la vie et prendre soin des jeunes mamans physiquement et moralement épuisées. Bon sang, j’étais vraiment choquée et dans l’ignorance totale de ce qu’avait mon bébé.

Et ce n’est que le lendemain matin lors du bain, qu’une auxiliaire me fit remarquer que mon bébé avait les lèvres légèrement bleutées. Ce que le pédiatre qualifia aussitôt de simple trouble digestif de type RGO ! Étant donné le joyeux bordel qui régnait à ce moment dans mon cerveau, j’ai cru que j’allais fumer ce rigolo. Mais, non. J’ai encaissé et suis retournée pleurer dans ma chambre comme une madeleine, avec mes hormones à la traîne. J’étais soulagée mais qu’est ce que j’avais flippé !

Grâce à quelques biberons salvateurs, mon titi a ensuite repris du poids et j’ai pu rentrer chez moi. Ma lactation a démarré à ce moment là (comme quoi !). Et j’ai mis plus d’un mois à me remettre de tout ça, à trouver mes repères pour apprendre mon nouveau rôle de mère.

Voilà le compte-rendu de mon séjour à la maternité. Ça fait rêver hein ! Lol !

Plus sérieusement, j’ai énormément apprécié la manière dont a été géré mon accouchement. Mais la suite a été franchement catastrophique. Aussi, je me suis souvent interrogée pour savoir si j’étais mal tombée ou si ce manque d’humanité ou d’intérêt pour le bien être des mamans était fréquent…

Pour vous, ça s’est passé comment ?

En tous les cas, ça m’a fait du bien de me délester de ce poids. J’espère que vous ne m’en voudrez pas. Je sais que les maternités parfaites n’existent pas mais quand même, là, j’ai trouvé qu’il y avait un sérieux problème…

« N’est ce pas Monsieur LE pédiatre, vous vous rappelez… UN PROBLÈME !!! »

😉

Belle soirée à tous,

Des baisers

maternite_2_humeurdemoutard

[LE COIN LECTURE] Récapitulatif de ma sélection de livres pour décembre

Étiquettes

, , , , ,

Hello tout le monde ! C’est le moment de notre rendez-vous mensuel avec le récapitulatif des livres présentés, chaque semaine, sur mes réseaux sociaux. Si vous êtes intéressé(e), je vous encourage donc à me suivre sur Facebook, Instagram ou Twitter pour découvrir le « livre du vendredi » que j’ai choisi de mettre en avant, pour nos enfants.

Au mois de décembre, j’ai donc choisi de vous présenter quatre livres sur des thématiques fortes et fondatrices tels que le réconfort, l’espoir, l’amitié, la générosité, ainsi que des petits bonheurs simples mais essentiels sur fond de contes de Noël.

Bonne découverte et bonne lecture à tous.

1- Titre : Émile le singe le plus malchanceux du monde

livreenfant_1_humeurdemoutard

Ce livre c’est l’histoire d’Émile, un singe, qui se plaint de ne pas avoir de chance. Quoiqu’il fasse ou quelque soit la situation à laquelle il doit faire face, rien ne va, rien ne rentre dans ses bonnes grâces. A l’exception peut être de la gentille attention de son ami le pingouin, Pierrot, qui bien que ratée aura eu au moins le mérite de faire son petit effet.

Textes et illustrations : Claudia Boldt
Editeur : Editions Le Baron Perché (France)
Nombre de pages : 32
Prix : 15 euros
À partir de : 3 ans

 2- Titre : Le Noël de Rita et Machin

livreenfant_4_humeurdemoutard

Ce livre c’est l’histoire de Rita et son chien Machin qui sont très en retard sur leurs préparatifs de Noël. Ils se dépêchent de tout organiser de manière un peu bancale, un peu « bricolée », pour la venue du Père Noël. Et ils vont se coucher tout excités. Sauf qu’en pleine nuit, Machin entend du bruit. Il se met donc à aboyer très fort jusqu’à ce que Rita lui ordonne d’arrêter, craignant que la venue du Père Noël ait été perturbée. Mais c’était sans compter sur la magie de Noël qui remplit leurs yeux et leurs coeurs de plus belle. 

Textes : Jean-Philippe Arrou-Vignod
Illustrations : Olivier Tallec

Editeur : Editions Gallimard Jeunesse (France)
Nombre de pages : 28
Prix : 6 euros
À partir de : 4 ans

 3- Titre : Le presque Noël

livreenfant_2_humeurdemoutard

Ce livre raconte l’histoire d’un ourson nommé Nono qui a le coeur gros. En effet, alors qu’il s’apprête à hiberner, ses amis du Bois de Coin Joli se préparent joyeusement à fêter Noël tous ensemble… sans lui. Mais c’était sans compter sur l’amitié qui les unis et grâce à laquelle Nono se verra offrir un superbe « cadeau ».

Textes : Marie Tibi
Illustrations : Fabien Öckto Lambert

Editeur : Editions Langue Au Chat (Belgique)
Nombre de pages : 36
Prix : 8,95 euros
À partir de : 3 ans

4- Titre : Le Noël des animaux

livreenfant_3_humeurdemoutard

Ce livre est un recueil d’historiettes de Noël mettant en scène les célèbres animaux humanisés de Richard Scarry, illustrateur américain de renom. Ce bijou de littérature enfantine des années 1950 est un enchantement pour les yeux de nos enfants et le coeur des parents sensibles aux dessins d’antan. Un collector à la couverture sublimée par quelques paillettes d’or.

Textes originaux : Kathryn B Jackson
Illustrations : Richard Scarry

Editeur : Editions Albin Michel (France)
Nombre de pages : 70
Prix : 14,90 euros
À partir de : 3 ans

Ma sélection du mois de décembre est terminée. Et celle du mois de janvier a déjà commencé sur mes réseaux sociaux. Si vous êtes curieux(se), venez voir sur Instagram !😉

Bonne soirée !

Des baisers

chambreetbibliotheque_humeurdemoutard

L’essentiel.

Étiquettes

, , , , , , ,

Bonjour à tous et très bonne année 2017.
bonneannee_humeurdemoutard

La voilà cette année 1, l’année du renouveau. Une année qui a tristement démarré de mon côté avec la perte d’un copain, d’un homme bien. Une nouvelle qui m’a totalement bouleversée. Qui m’a laissée sans voix, le souffle coupé avec une énorme boule à l’estomac.

J’ai très mal dormi ces derniers jours pour ne rien vous cacher et puis j’ai tellement pleuré. Après toutes les épreuves de 2016 et l’attente de cette nouvelle année qui était censée marquer une rupture avec le passé…j’ai été terriblement secouée par la disparition de ce copain. Dévastée même.

Et puis d’autres « petites » contrariétés se sont ensuite ajoutées avec le retour à l’école du cinquans. D’autres soucis qui ont vite fait d’aspirer le peu d’énergie qui me restait pour remonter la pente. Alors, j’ai décidé de prendre un décision radicale mais salutaire, la seule chose qui était encore en mon pouvoir et que j’avais le droit de faire… J’ai choisi le repli.

Et puis, j’ai réfléchi à mes priorités. J’ai fait le tri. J’ai regardé ce que j’avais accompli de bien et là où j’avais failli. Et j’ai accepté l’idée que ces « petites » contrariétés étaient de trop dans ma vie.

Alors, je laisse tomber. Je jette l’éponge. Cela fait 4 mois, que je tente en vain de semer des graines de bienveillance, 4 mois que je m’applique à défendre et valoriser des personnes, des valeurs, dans lesquelles je crois en m’accrochant à ma propre expérience, mon optimisme naturel et ce qui est JUSTE. 4 mois que je me fatigue pour rien ou, plutôt si, pour me faire l’effet d’un « bouclier humain ». C’est terminé. J’ai plus de jus. J’y arrive plus. Le « filtre » est foutu.

Je ne regrette absolument rien. J’ai fait ce que j’ai pu. Mais il arrive un moment, quand on a donné le meilleur de soi et qu’on se rend compte que cela n’a pas suffit à produire de bons résultats, où il faut savoir tirer sa révérence. Je retire donc mon costume de « Don Quichotte » et je le pose là pour celui ou celle qui en voudra.

Et puis, je vais me concentrer sur l’essentiel. Autrement dit, sur mon enfant, mon mari et sur moi. Et puis sur nos projets, mon activité et vous mes lecteurs qui m’apportez tellement de bonheur. Bref, je vais me recentrer sur tout ce qui me fait du bien, me rend heureuse et m’enrichis humainement.

Vous voyez, ce qui est « drôle » quand on a 40 ans, avec tout notre vécu, les épreuves du temps, et l’assurance que l’on a réussi à acquérir au fil des ans, c’est qu’on n’a pas peur de renoncer à quelque chose qui n’a pas fonctionné comme on l’aurait souhaité. On se sent libre. Nos choix sont clairs et assumés. On prend ses responsabilités, on surmonte ses contrariétés et surtout pas celles qui ne nous appartiennent pas. On avance et puis voilà.

Quand je pense à ce copain qui est parti si jeune en laissant derrière lui des amis, des parents, des soeurs, une compagne et deux jeunes enfants « orphelins », j’ai honte de gaspiller mon énergie pour des choses qui ne me font pas de bien. Je me dis qu’on a qu’une vie et qu’on peut tous disparaître demain.

lessentiel_humeurdemoutard

Alors, j’ai pris le temps de choisir un beau bouquet de fleurs pour ce copain qui est parti, je vais prendre le temps de partager une galette avec mes amis, je vais prendre le temps de re-décorer la chambre de mon titi, je vais prendre le temps de soigner mon hernie, je vais prendre MON temps pour mes projets, mes envies et pour écrire aussi.

A nous deux 2017 ! Que ce soit clair, soit tu en jettes, soit je te fais ta fête.

Et vous, vous allez bien ?

Bonne fin de journée à tous,

Et à très vite,

Je vous embrasse.

P.S. à toi qui est parti si tôt, trop tôt :
Merci d’avoir été toi. Merci d’être resté là. MERCI pour tes grandes qualités de coeur qui laissent un vide immense derrière toi. Salut copain. ❤

humeurdemoutard

En route pour 2017 !

Étiquettes

, , , ,

Enfin le jour de la Saint-Sylvestre… J’ai l’impression qu’on l’a attendu de pied ferme celui là. Ce jour qui vient enfin clore l’année 2016 et avec elle tout ce tourbillon d’épreuves que nous avons tous traversées. Mais… je n’oublie pas non plus toutes les belles choses que j’ai vécues ! Les rencontres, les petits bonheurs, les réussites, les grands projets et plus encore.

Quant au blog, il a vraiment décollé cette année. Vous avez été presque quatre fois plus nombreux à venir me lire ! Et oui ! C’est ma GRANDE SURPRISE de cette fin 2016.

Parmi les articles les plus lus, il y a eu :
–  [DIY] Le mangeur de colère©
– [SPÉCIAL DIY] L’anniversaire de Super-Héros de mon quatrans
[DIY] Le théâtre de marionnettes
[DIY] Le train de la semaine
[ÉDUCATION] Coller des étiquettes aux enfants

Et bien d’autres encore sur la parentalité, mes coups de coeur, mes anecdotes rigolotes, mes DIY, mes sélections de livres… Mais ce sont vraiment ces cinq billets-ci qui vous ont le plus intéressés.

Et puis, il y a eu VOUS !

Mes lectrices et lecteurs. Vos likes, vos commentaires et votre présence régulière à mes côtés, ici, ou sur mes réseaux sociaux. Vous pouvez pas savoir à quel point c’est UN BONHEUR pour moi de vous lire, de savoir que parfois je vous ai fait sourire ou que je vous ai tout simplement insufflé un peu de bonne humeur.

Pour TOUT ce que vous m’apportez, MERCI.

Merci infiniment. Merci du fond du coeur.

Et puis, rendez-vous en 2017 avec plein d’articles dont certains sont restés en suspend mais sur lesquels je vous promets de me pencher rapidement : les efluent5, KidsAndUs, La Maison Bleue

Et puis, je sais que beaucoup d’entre vous, qui me suivez sur les réseaux sociaux, ont sûrement lu qu’hier c’était mon premier anniversaire de mariage et que mon cinquans s’était alors senti très concerné. Mais, je voudrais reprendre, ici, cette anecdote toute mignonne et rigolote qui a marqué notre journée et qui me permettra de boucler cette année 2016 sur une note de légèreté.

– La mère : 1 an ! Joyeux anniversaire de mariage chéri !

– Le père : Joyeux anniversaire de mariage ma chérie !

– Le cinquans : Et moi ??

– La mère : Toi tu es le fruit de notre amour mon titi !

– Le cinquans : Nan !! Je suis pas un FRUIT !!!

< Non, tu es le GRAND amour de notre vie. >

Bon réveillon de la Saint-Sylvestre à TOUS.

Des baisers.

humeurdemoutard_mereetfils

[DIY] Les cartes « mantra » pour 2017

Étiquettes

, , , , , ,

Tic-Tac ! Voici bientôt venir 2017 et avec cette nouvelle année, le renouveau. Je ne suis pas spécialement adepte de la numérologie, mais il paraît que les années « 1 » (2+0+1+7 = 10 = 1+0 = 1) marquent un nouveau départ, un nouveau cycle dans nos vies. Enfin ! On ferme un livre et on en ouvre un autre. Et pour repartir sur de bonnes bases, saines, positives et constructives, j’ai entrepris de créer pour vous des cartes « mantra » à encadrer ou scotcher au mur, au choix.

Voici LES CARTES « MANTRA » POUR 2017 :

Pour obtenir ces cartes « mantra », il vous faut :

1- une imprimante couleur,
2- des feuilles blanches en 210g,
3- des ciseaux (ou un cutter et une règle),
5- un cadre (ou du masking tape).

La méthode :

Téléchargez les modèles de carte ici. Imprimez, découpez et encadrez.

carte_mantra_1_humeurdemoutardcarte_mantra_2_humeurdemoutard

>>  Télécharger les cartes « mantra » en grand format  <<

>>  Télécharger les cartes « mantra » en plus petit format  <<

< Passez un excellent réveillon… et en avant 2017 ! >

carte_mantra_3_humeurdemoutard

Retrouvez tous nos DIY dans la rubrique Les bidouilles à bibi

[DIY] Les cartes de voeux fin 2016

Étiquettes

, , , , ,

J-2 avant Noël ! Ça se précise, ça se précise… Pour la première fois cette année, j’ai pensé à vous mettre à disposition deux cartes de voeux, au format pdf, en téléchargement gratuit. J’espère qu’elles vous plairont. Vous m’en direz des nouvelles…

Voici LES CARTES DE VOEUX FIN 2016 :

cartedevoeux1_humeurdemoutard

cartedevoeux2_humeurdemoutard

Pour obtenir ces cartes de voeux, il vous faut :

1- une imprimante couleur,
2- des feuilles blanches en 210g,
3- des ciseaux,
4- un stylo
5- des petites enveloppes blanches.

La méthode :

Téléchargez les modèles de carte ici. Imprimez, découpez, pliez en deux et écrivez vos voeux à l’intérieur.

cartesdevoeux_humeurdemmoutard

>>  Télécharger les modèles de carte de voeux  <<

< En vous souhaitant de joyeuses fêtes de fin d’année ! >

cartedevoeux3_humeurdemoutard

Retrouvez tous nos DIY dans la rubrique Les bidouilles à bibi 

Ma retrospective 2016 en images et mes voeux de fin d’année

Étiquettes

, , , , , , ,

Et voilà, l’année 2016 touche bientôt à sa fin. Et comme chaque fin d’année, j’aime prendre le temps de revoir tous les bons moments que mon fils, mon mari et moi avons partagés. Et puis… j’ai pris le temps de sélectionner cinq clichés pour illustrer des têtes de chapitres bien spécifiques. Un peu comme des hashtags avec des situations uniques, bien à nous. Des moments forts, insolites, drôles, ou tout simplement agréables que j’ai décidé de partager avec vous. Alors, si le coeur vous en dit, je vous embarque. Voici notre retrospective 2016 à nous !

Il y a eu d’abord nos escapades parisiennes,

Puis, il y a eu notre vie de quartier.

Aaah et les bons moments avec les copains,

Et aussi nos belles vacances…

Il y a eu des sorties culturelles ou ludiques très sympathiques !

Puis des fleurs pour nous mettre de bonne humeur…

Il y a eu des DIY hauts en couleurs !

Nous avons eu aussi des coups de coeur…

Et puis tous nos fous rires ou nos bonnes blagues… !!! 😀

Il y a eu #UnSelfieParSemaine,

Et #LesPlateauxDeHDM.

Il y a eu des petits looks sympas,

Et des « semi-retournés » enjoués.

Il y a eu des têtes à têtes père et fils,

Et les bazars de jouets…

Il y a eu du soleil,

Puis le temps gris et la pluie.

Il y a eu les jours d’école,

Puis des instants sacrés.

Il y a eu de l’amour…

Et de la peine aussi.

Et pour finir, il y a eu la vie, ardente, palpitante dans le coeur de ce petit bout d’homme. Des instants d’enfance qui resteront à tout jamais gravés. Comme des moments d’éternité.

À vous tous qui me lisez et qui me donnez tellement de plaisir à bloguer, je vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année.

Je vous souhaite d’être forts et en bonne santé.

Je vous souhaite d’aimer et d’être aussi aimés.

Je vous souhaite de ne rien lâcher, de cultiver vos rêves et de les réaliser.

Je vous souhaite d’être heureux ou de trouver le courage d’arracher votre bonheur aux épreuves de la vie.

Profitez. Respirez. Dansez. Rayonnez. Riez fort et aussi souvent que vous le pouvez !

Je vous souhaite de VIVRE pleinement… comme le font si bien les enfants. ❤

Belle soirée.

Des baisers.

« Une belle vie, c’est celle qui commence par l’amour et qui finit par l’amour. » François Mauriac.

noel2016_humeurdemoutard

[COUP DE COEUR] Les petits cadeaux de Noël « Monoprix » pour l’école

Étiquettes

, , , ,

Chaque Noël, c’est le moment idéal de remercier les gens qu’on apprécie pour leurs bonnes attentions ou leur bienveillance à notre égard ou envers nos enfants. Aussi, vous recherchez des idées de petits cadeaux pour la maîtresse et l’ATSEM mais vous n’êtes pas inspirés… Et vous n’avez pas envie de réaliser un DIY que vous préférez conserver comme idée de cadeaux pour la toute fin d’année scolaire. Pas de soucis ! Voici des idées de petites choses que j’avais trouvées fin 2014 pour la maîtresse et l’ATSEM de mon petit garçon. Des mignonneries qui pourront peut-être vous guider dans vos choix perso de petits cadeaux.

Voici LES PETITS CADEAUX DE NOËL « MONOPRIX » POUR L’ÉCOLE :

Cadeaux maîtresse et ATSEM

Friandises équipe animation de l'école

Trouvés chez : MONOPRIX – 340, rue de Vaugirard 75015 Paris.

Il a fallu que je fasse vite, ce matin là, il y a deux ans, pour trouver quelques petites douceurs à offrir à la maîtresse et à l’ATSEM de mon troizans ainsi qu’à toute l’équipe d’animation de l’école, la gardienne, etc. Direction donc MONOPRIX où j’ai acheté 2 petits sacs cadeaux argentés, des cartes de voeux UNICEF superbes, 2 petits photophores en biscuit blancs, 8 petites bougies parfumées (figue et bois de santal – pour chez soi ou la salle des profs), 2 flocons bleus en métal pour décorer le sapin ou la classe au choix, 2 petites trousses argentées pour ranger son stylo dans son sac à mains…

Et un sachet de chocolats et caramels à partager. Le sachet est de la marque Mes pochettes en papier trouvé chez MOMBINI, les chocolats de la marque Lindt.

Et comme j’adore les petits photophores de Noël de Monoprix, voici quelques nouveautés que j’ai dénichées cette année :

photophorenoelmonoprix_1_humeurdemoutard

Du rouge et même du doré !

photophorenoelmonoprix_2_humeurdemoutard

Du blanc et de l’argenté…

Jolis, n’est-ce-pas ? Et puis, vous remarquerez que sur les photos, derrière, il y a du choix ! De quoi faire plaisir à toutes les gentilles maîtresses et ATSEM de nos enfants ! Toutes ces étoiles qui veillent sur eux et qui éclairent, chaque jour, leur chemin vers l’autonomie et la connaissance. ❤

Retrouvez tous nos coups de coeur dans la rubrique Oooh, c’est top ça !

[ÉDUCATION] Bien préparer son enfant à lutter contre le harcèlement scolaire 

Étiquettes

, , , , ,

Sujet épineux, surtout quand on parle de très jeunes enfants ! D’ailleurs, peut-on véritablement parler de « harcèlement scolaire » avec des enfants de moins de 6 ans ? En ce qui mon concerne, je dirais que NON. Je n’emploierais pas ce terme là. Pourquoi ? Parce que tant que l’enfant n’a pas encore développé ses fonctions cognitives (le neocortex et le cortex préfrontal), il n’est pas en mesure de prendre le recul suffisant sur ses agissements. Il n’est pas capable de se raisonner comme un adulte. Par ici mon billet sur les étapes du développement du cerveau de l’enfant qui, je l’espère, vous permettra de mieux appréhender le comportement de nos enfants. De comprendre les impacts de cette immaturité cérébrale sur leur manière d’agir ou de réagir face aux événements du quotidien.

prevenirleharcelement_6_humeurdemoutard

Dure dure la vie d’écolier

Alors, pourquoi parler de « harcèlement scolaire » maintenant alors que mon enfant vient tout juste de fêter ses 5 ans ? Parce que si, aujourd’hui, ses camarades et lui n’ont pas la possibilité de prendre le recul suffisant pour se maîtriser ou se défendre en cas de situations conflictuelles, ils devront être prêts, plus tard, à faire face à de tels événements. Papa et maman seront là, en renfort, bien sûr. Mais, nous ne pourrons pas toujours « défendre » notre enfant au moment de l’événement. Raison pour laquelle j’ai commencé à travailler, avec mon cinquans, sur quelques leviers de prévention contre le harcèlement.

Et comme ces leviers ont porté leur fruit, de manière bienveillante (il n’est évidemment pas question de nuire à qui que ce soit), je voudrais partager avec vous quelques unes de ces bonnes clés. Ça vous intéresse ? Si oui, je vous embarque. C’est parti.

prevenirleharcelement_3_humeurdemoutard-jpg

Allez viens, je t’emmèèène !

Tout d’abord, pour ceux qui ne me connaissent pas encore, il faut savoir que j’ai plus de 20 ans d’expérience dans la communication. Et qu’avec ce bagage, plus toutes les études comportementales auxquelles j’ai eu accès toute ma carrière, il y a une chose fondamentale que j’ai apprise pour bien communiquer, c’est que pour convaincre il faut d’abord être convaincu soi-même. Il faut croire en soi, ce que l’on pense et ce que l’on dit. Alors, vous serez convainquant. Et bien c’est pareil pour nos enfants.

Tout notre corps doit exprimer la confiance en nos propres propos. La posture et la parole doivent faire BLOC. Rien qu’avec ça, je me suis sauvée moi-même de bien des situations délicates avec des agresseurs potentiels. C’est un peu comme un bras de fer parfois. C’est à celui qui fera douter l’autre en premier. La consigne première est de ne rien lâcher, de camper sur sa conviction de bien faire et de ne pas montrer que l’on est destabilisé. Alors je vous le concède, entre adultes, ce n’est pas chose aisée. Mais entre enfants, ça marche assez facilement. Rien qu’en ayant la certitude de bien faire et de bien dire, sans montrer de peur, ils peuvent mettre fin à une situation compliquée ou même la désamorcer avant même qu’elle ait commencé.

prevenirleharcelement_5_humeurdemoutard-jpg

Pas de nuages à l’horizon

1- Le renforcement positif

Donc, vous l’aurez compris, la première clé est de valoriser l’enfant, de lui donner confiance en lui. Il faut lui dire qu’on l’aime et qu’on sera toujours derrière lui mais qu’il est fort aussi ! Et qu’il a la capacité de se défendre seul face à un camarade un peu trop taquin. Il faut lui dire également, qu’on a confiance en lui et qu’il a le droit ne pas être d’accord. Qu’il a le devoir de le dire même ! Que sa parole compte, ainsi que son avis. Il faut donc renforcer sa confiance et son estime de lui.

2- Reconnaître les mauvais comportements

Ensuite, il faut lui apprendre à reconnaître les agissements déplacés. Il faut les nommer. Pourquoi est-ce important ? Parce que beaucoup d’enfants se défendront d’avoir agi « pour rire » et que l’enfant chahuté pensera que c’était bel et bien « pour rire » (coucou Hanounananère et sa détestable manière de faire). En tant qu’adultes responsables, nous sommes les repères de nos enfants. Si nous disons à notre enfant que « non » se moquer n’est pas drôle, que « non » chahuter » un copain n’est pas pour « rire »,  que « non » on ne bouscule pas, on ne tape pas, on n’humilie pas, parce que c’est mal et que ce n’est pas sans conséquence, alors nos enfants seront capables de reconnaître les mauvais comportements, de ne pas les encourager et surtout de ne pas les accepter.

3- Repéter avec son enfant 

Et ce qui marche encore le mieux pour aider son enfant à prévenir le « harcèlement », c’est encore de répéter avec lui, à la maison, une situation conflictuelle, de l’aider à verbaliser ce qu’il ressent et ce qu’il pourrait répondre pour se défendre. On répète comme au théâtre ! On se met dans la situation. L’enfant trouvera la démarche stimulante, parfois amusante, si bien qu’il se sentira en position de force (la posture sera bonne), le moment venu de mettre en application ce que vous lui aurez appris. Et, il y a une forte probabilité pour qu’il obtienne alors de bons résultats.

4- Exemples de réussites 

Et que dire, alors, à son enfant pour l’aider à prévenir toute tentative de « harcèlement » ? J’ai toujours cru en deux formidables outils que nous avons maintes fois utilisés chez nous et même recommandés dans notre entourage. Deux leviers puissants et qui ont porté leur fruit : L’AMOUR comme épée ainsi que l’HUMOUR comme bouclier. Alors bien sûr, je vais vous citer, ici, des exemples concernant des enfants de moins de 6 ans.

Un premier exemple qui me vient en tête est cette fois où une maman de mon entourage, plutôt contrariée, m’avait raconté, qu’un enfant de 3 ans s’était moqué de son enfant également âgé de 3 ans, à la garderie. Que le premier, un petit garçon avec les cheveux roux, avait dit à son fils, qui a la peau foncée, « Toi t’es caca ! ». Elle était plutôt fâchée et pensait que son fils devait lui répondre quelque chose d’un peu près similaire du genre « Et toi t’es carotte ! ». Je lui ai proposé une alternative, à mon sens, plus adaptée et surtout moins dénigrante. Je lui ai proposé d’apprendre à son fils à répondre « Non ! moi je suis caramel et toi t’en auras pas ! ». Pour des petits de 3 ans, pas la peine d’aller chercher plus loin. La réplique surprend, donne confiance à celui qui la prononce et suffit à stopper les ardeurs de l’autre petit.

Un autre exemple concerne mon propre enfant alors âgé de 4 ans. Mon titi avait, en effet, décidé de dénoncer un petit copain d’école, à la maîtresse, qui avait tendance à le bousculer un peu trop souvent et qui s’en était pris de nouveau à lui. Or, le petit camarade, questionné par la maîtresse, nia tout ce que mon fils lui reprochait. Et mon mini me raconta, le soir, comment ce petit polisson avait tout réfuté… ce qui avait, bien évidemment, agacé mon enfant. Aussi, je lui proposai un jeu de rôle dans lequel il serait son copain « qui ment » auquel je choisis de répondre « Ooooh comme c’est mignon un petit Pinocchio qui ment, mouah mouah mouah (des bisous) ! ». Il trouva la réplique très drôle et la ressortit précisément, le lendemain, à ce copain qui rougit très fort et s’éloigna avec un petit cri de gêne !

Un dernier exemple concerne, là aussi, une autre maman de l’école de mon enfant. Elle m’avait raconté qu’un petit copain s’était moqué de son enfant de 5 ans parce qu’il avait ramené à l’école un sac de couleur « rose ». Aussi, je décidai de faire une petite expérience avec mon fiston. Un matin, je lui remis une pochette « rose » avec l’herbier que nous avions fabriqué, à la maison, pour le montrer à sa maîtresse. Et je lui fis remarquer la couleur de la pochette en lui disant qu’il était possible que quelques copains se moquent de lui parce qu’elle était « rose ». Je lui fis répéter alors ce qu’il pourrait répondre aux petits moqueurs « Ouiii bravo, tu as reconnu que c’est rose comme tes petites joues et tes petites fesses ! ». Et, je le vis prendre le chemin de sa classe, confiant, conquérant même… bref très à l’aise !

Vous avez compris ! L’humour comme bouclier. Sans agressivité, sans colère, sans pique ou besoin de blesser.

prevenirleharcelement_1_humeurdemoutard

Wazaaaa !

5- La boucle vertueuse 

Et plus mon enfant apprend à reconnaître et neutraliser les mauvais comportements, plus il prend confiance en lui et plus il en impose. Il se sent fort, il croit très fort dans ses répliques et, du coup, il est cru ! Et c’est ainsi que petit à petit, son estime de lui grandit et je l’espère aussi toutes les ressources en lui qui lui permettront de prévenir, plus tard, le harcèlement scolaire.

prevenirleharcelement_4_humeurdemoutard-jpg

« Super-écolier » in training

J’espère que ce billet vous a plu ou du moins intéressé. Il est possible, dans un avenir plus ou moins proche, que je revienne sur le sujet quand mon titi aura grandi. J’aurai alors plus de recul sur le sujet de part de notre expérience et de part mes futures lectures.

Et vous, comment gérez-vous ? Faîtes-vous également de la prévention contre la harcèlement scolaire ?

Ah oui, une dernière chose… Lorsque j’étais au collège, j’étais plutôt bonne élève, timide, et gentille (bien que déjà déterminée). Vous voyez le parfait trépied pour les élèves en mal de popularité qui trouvent en vous un appui idéal pour se hisser. J’ai donc fait les frais de moqueries et d’humiliations aussi. Mais vous savez, personne n’est parfait. Et je crois que cela m’a permis d’être qui je suis aujourd’hui. Et puis, la vie vous « venge » toujours d’une certaine manière qui touche au coeur vos détracteurs sans que vous ayez besoin de rien faire. J’ai appris à passer mon chemin et surtout à ne pas me laisser diminuer par les « abus » des autres. J’en ai fait une force même. #LaRésilienceEstMonAmie 😉

Allez, venez commenter et partager votre expérience sur le sujet…

Une belle soirée,

Des baisers !

prevenirleharcelement_2_humeurdemoutard-jpg

[LE COIN LECTURE] Récapitulatif de ma sélection de livres pour novembre

Étiquettes

, , , , ,

Hello sun shine ! C’est le moment de notre rendez-vous mensuel avec le récapitulatif des livres présentés, chaque semaine, sur mes réseaux sociaux. Si vous êtes intéressé(e), je vous encourage donc à me suivre sur Facebook, Instagram ou Twitter pour découvrir le « livre du vendredi » que j’ai choisi de mettre en avant, pour nos enfants.

Ce mois-ci, j’ai choisi de vous présenter 4 livres sur l’amitié au delà de la différence, la détermination ou l’entêtement, l’alphabet et la sécurité affective.

Je vous les recommande tous, sans exception, tellement ils sont intéressants.

Alors bonnes découvertes à tous et bonne lecture.

1- Titre : Un petit monstre à New York

unpetitmonstreanewyork_humeurdemoutard

Ce livre raconte l’histoire d’un drôle de petit monstre perdu dans Manhattan qui mord par erreur la canne de Sam, un gentil vagabon. Ce dernier décide alors de le prendre sous son aile afin de l’aider à retrouver son chemin. Les deux nouveaux amis se séparent alors sans savoir s’ils se reverront un jour. Heureusement, la vie réunira un jour ce couple d’amis étrangement assortis.

Textes : Jean Leroy
Illustrations : Mélanie Roubineau
Editeur : Editions Milan (France)
Nombre de pages : 40
Prix : 9,90 euros
À partir de : 4 ans

2- Titre : Je mangerais bien un enfant

jemangeraisbienunenfant_humeurdemoutard

Ce livre c’est l’histoire d’Achille, un drôle de petit crocodile que ses parents nourrissent de bonnes bananes fraîchement cueillies. Sauf que ce régime finit vite par lasser Achille qui se met alors en tête de manger un enfant malgré le refus de ses parents. Il ira donc seul poursuivre son projet, trouvera une fillette et tentera en vain de la manger. Car il sera alors désavantagé par sa petite taille face à cette « grande fille » qui aura bientôt fait de le ridiculiser. Ce dernier ne perdra cependant pas espoir de mettre à exécution un jour son projet.

Textes : Sylviane Donnio
Illustrations : Dorothée de Monfreid
Editeur : Editions L’École des Loisirs (France)
Nombre de pages : 30
Prix : 12,20 euros
À partir de : 3 ans

3- Titre : Il était une fois l’alphabet en vingt six escales rocambolesques

iletaitunefoislalphabet_humeurdemoutard

Ce livre est un bien drôle d’abécédaire ! Chaque lettre y est illustrée par une petite histoire tantôt mignonne, tantôt fantasque. L’imagination est à l’honneur ici tant à travers les récits que les illustrations. Voilà une manière bien astucieuse et sympathique de faire apprendre l’alphabet à nos enfants. Je vous promets que ce livre est captivant.

Textes et illustrations : Oliver Jeffers
Editeur : Editions Kaléidoscope (France)
Nombre de pages : 120
Prix : 19 euros
À partir de : 5 ans

4- Titre : Je serai toujours là pour toi

jeseraitoujourslapourtoi_humeurdemoutard

Ce livre c’est la très jolie histoire de différents personnages qui se questionnent pour savoir qui veillera sur eux jusqu’à cette petite étoile qui promet de veiller sur tous. Mais une étoile qui se demande aussi qui veillera sur elle si elle tombe du ciel… Heureusement, la boucle vertueuse sera bien bouclée et le petit lecteur ainsi vite rassuré.

Textes : Mark Sperring
Illustrations : Layn Marlow
Editeur : Editions Kaléidoscope (France)
Nombre de pages : 32
Prix : 13 euros
À partir de : 3 ans

Ma sélection du mois de novembre est terminée. Et celle du mois de décembre a déjà commencé sur mes réseaux sociaux. Si vous êtes curieux(se), venez voir sur Instagram !😉

Bon dimanche !

Des baisers

leslivresdenovembre_humeurdemoutard