[DÉVELOPPEMENT PERSONNEL] Remettre son mental au service de son être

Bonsoir à toutes et tous,

Voilà quelques temps que je n’avais rien posté, très occupée entre la sortie et la promotion de mon roman « Après la vie » , une jolie road-story spirituelle et porteuse d’espoir, mon activité de conseil en communication et coaching en développement personnel, mes formations, ma vie de famille…

Mais voilà, j’ai décidé de reprendre mon clavier pour partager avec vous quelques clés très intéressantes qui vous permettront de gagner en confiance, en sérénité, en paix intérieure et de booster ainsi votre potentiel d’être aussi bien à travers ce que vous souhaitez créer ou déployer comme compétences mais aussi et surtout pour vous garder en BONNE SANTÉ.

Avant de commencer, je voudrais cependant préciser, ici, que les clés que je vais vous donner vont bousculer certaines de vos croyances. 😉 Donc si c’est trop dur ou si vous réfutez catégoriquement les clés que je vais vous donner, c’est ok. Vous pouvez quitter cette page et continuer d’alimenter votre pré carré de croyances et pensées. Il y a dans ce monde suffisamment de « preuves » pour alimenter toutes les croyances possibles ou imaginables. Vous êtes d’accord avec une réalité proposée, vous en trouverez des preuves. Vous n’êtes pas du tout d’accord avec cette même réalité, vous trouverez aussi des preuves de votre bien-fondé. Car ainsi fonctionne, en fait, la vie. C’est un champ des possibles infinis jusqu’à ce que votre attention soutenue par vos « conditionnements mentaux » (votre éducation, vos expériences passées, les événements que vous vécus… en bref TOUS vos repères) lui donne une réalité tangible avec tout un bagage émotionnel attitré essentiellement cultivé en VOUS.

Waouh ! A l’écrire comme ça, je sens que ça tilte en vous mais que c’est assez compliqué à « digérer ». Pas de panique ! Je vais tout simplifier.

En premier lieu, je vais vous raconter une histoire assez incroyable mais vraie (enfin pour moi en tout cas) qui s’appelle « le miracle de la vie« . Savez-vous comment on fait un bébé ? Je vous rassure, je ne vous prends pas du tout pour des « lapins de 6 semaines » car je me doute que vous connaissez le processus de la reproduction. Je vous parle plutôt de ce qui constitue les gamètes mâles et femelles… Pas les cellules, ni les gènes, ni l’ADN, ni les protéines… mais plutôt de ce qu’il y à l’intérieur d’encore plus petit. Ces particules infiniment petites mues entre elles par une force « intelligente » qui leur permet de se rassembler et de former ensemble des atomes, des molécules qui à leur tour vous former des ensembles plus grands qui suivront un schéma de fonctionnement bien précis et bien ficelé pour créer… la matière… pour animer la VIE. C’est de cette force dont nous sommes issus et c’est également cette force qui nous constitue. Peu importe que nous l’appelions, Force, Energie ou Dieu mais c’est de ça dont il s’agit. Quand nous venons au monde, et que nous quittons la matrice protectrice et nourricière du ventre de notre mère, nous voilà alors projetés dans une expérience intensément riche et dense, celle de la vie incarnée dans la matière ! Nous sommes ! Je suis, vous êtes, NOUS SOMMES. Et pourtant, à ce stade, nous n’avons pas encore nos structures cognitives développées. Nous ne sommes pas encore « conditionnés » par les « conditionnements » de nos aînés, de nos parents ou de la société. Nous développons notre socle de croyances et de pensées ainsi que notre capacité d’analyse, de réflexion, de déduction seulement autour de l’âge de 7 ans. Avant cet âge, ce sont nos ressentis physiologiques, nos sensations et nos émotions qui vont prédominer et déclencher nos comportements (pleurs et rires selon notre baromètre interne de ressentis, sensations et émotions). Mais, avant cet âge, ce qu’il y a de curieux et de très intéressant en même temps, c’est cet élan « naturel », « instinctif », « intuitif » qui nous pousse à aller vers les autres et à nous développer (motricité, langage, etc.) quels que soient les obstacles rencontrés ou les échecs cumulés. Avez-vous déjà vu un petit enfant qui essaie de marcher et qui vient de tomber se détourner définitivement de la marche ? Une fois nos conditionnements forgés, et selon qu’ils soient « soutenants » ou « limitants », l’adulte, lui, pourrait laisser tomber. Il dirait alors quelque chose du genre « la marche, j’y arrive pas, c’est nul, c’est trop dur et puis de toute façon c’est pour les c*** » ! Pas vrai ? 😉 Alors que le petit enfant va toujours de l’avant. Étonnamment, il va de l’avant ! Il suit le mouvement de cette énergie puissante et « consciente » qui nous habite et qui est à l’origine de tout, sans pâtir de la contrainte du risque ou de la peur auxquels nous, adultes « conditionnés », sommes parfois si enclins à nous soumettre.

Eh bien, vous voyez cette énergie, elle est toujours là même à l’âge adulte. Elle est même toujours bien effective quand nous avons forgé nos croyances et pensées dans notre neo-cortex cérébral ! Simplement, nous n’avons pas appris à la connaître, ni même à savoir comment fonctionner avec elle de sorte à générer prospérité et abondance dans nos vies. Pourquoi ? Parce que nous avons toutes et tous appris, de génération en génération, à nous diriger dans la vie par le filtre seul de notre mental ! Nous avons appris que si nous voulons quelque chose, nous devons lutter, nous devons nous battre ou contrôler tout ce qui nous arrive ou qui se trouve à l’extérieur de nous pour l’obtenir. Et nous croyons donc souvent être impuissants face à la désastreuse et dure « réalité » du monde. Alors, que le monde est loin d’être « contre nous ». Au contraire, nous avons tout à disposition dans ce monde, constitué lui-même de cette même énergie qui est en nous, pour vivre une expérience de vie épanouissante et stimulante. La vie ne demande qu’à se connaître à travers NOUS. C’est pour cette raison que nous sommes si différents dans nos incarnations respectives. Et c’est aussi pour cette raison que nous devons capitaliser sur nos différences afin de partager l’extraordinaire potentiel qui réside en chacun d’entre nous pour nous exercer dans tous les domaines de la vie qui peuvent nous permettre d’optimiser notre expérience ici (l’amitié, la famille, le travail, la compassion, l’empathie, l’entraide, la générosité, le pardon, l’amour, la joie…). La vie veut se connaître à travers nous. C’est fou, non ! Alors, nous expérimentons. Mais nous expérimentons avec la contrainte de nos filtres et conditionnements mentaux. #AkaEgo

Alors comment bien profiter de l’expérience si nos filtres mentaux nous racontent une « histoire » désagréable et anxiogène… ? Devons-nous notamment céder à tout ce que nous avons appris à redouter ? Toutes les menaces sont-elles fondées ? Avons-nous raison d’avoir peur et de nous soumettre à tous les conseils pour nous « protéger » ? Il est sûr que pour optimiser l’expérience que nous vivons ici, c’est mieux d’être « en vie » que mort et enterré. Mais, quand est ce que le maintien de « la vie » est devenu prioritaire à « l’expérience de la vie » ? #grandequestion…

Voilà bien des années que je me suis penchée sur la question. Et ce que je peux vous dire c’est que j’ai trouvé des réponses, les réponses dont j’avais besoin pour comprendre comment fonctionner efficacement avec l’énergie qui me constitue et qui constitue toute chose. J’ai appris le pouvoir de la méditation, que certains états de conscience, certaines ondes cérébrales permettent l’émergence d’informations ou d’idées qui m’ont toujours apporté un soutien efficace face à une problématique donnée ou pour faire avancer un projet. J’ai appris à reprendre ma responsabilité d’être et de pourvoyeur à la satisfaction de mes propres besoins intérieurs. J’ai appris le pouvoir des émotions sur la chimie de notre organisme. J’ai appris comment fonctionne le cerveau et à quel point les grands neurologues de leurs propres aveux reconnaissent que nous n’en savons encore que très peu de choses. J’ai appris que le corps humain n’est pas « un bout de machin faible et vulnérable qui flotte dans l’univers » mais une machine incroyablement bien ficelée, d’une intelligence remarquable qui est capable de se guérir seule et de rester en bonne santé face aux agressions extérieures. Comment ? Eh bien là réside justement tout le secret bien gardé contre lequel nos conditionnements nous ont tenus éloignés pendant de longues années. Ce pouvoir a pourtant toujours été à notre portée. C’est de ce pouvoir que se sont servis des « miraculés » tout autour du monde et de personnes qui ont su rester en bonne santé dans des contextes sanitaires très dégradés.

Vous voulez des exemples ? Je vais vous donner des noms et vous pourrez lire les témoignages de ces personnes sur Internet. Il y a Joe Dispenza qui a effectué une guérison spectaculaire de 6 vertèbres compressées par des techniques de méditation et visualisation. Il y a Anita Moorjani qui a guéri d’un cancer en stade 4 à la suite d’une EMI au cours de laquelle elle cite avoir choisi de revenir à la vie à travers le prisme de l’amour (consciente que son cancer lui était arrivé à cause d’une série de choix de vie qu’elle avait fait à travers le prisme de la peur). Il y a Morris E. Goodman, un homme « cassé » après s’être écrasé en avion. Il avait sa colonne vertébrale écrasée, les vertèbres 1 et 2 cassées, il ne pouvait plus marcher, bouger, parler et avaler. Il a été capable de recouvrer ses fonctions et de marcher en mentalisant sa guérison. Et il y a Mère Teresa qui a vécu 87 ans je crois, et qui a approché des lépreux une bonne partie de sa vie, allant même jusqu’à porter un malade du choléra que personne ne voulait toucher. Elle n’a jamais attrapé aucune de ces maladies se croyant entourée de l’amour et de la lumière de Dieu, se sachant en paix avec elle-même. Elle priait beaucoup ce qui constitue une forme de méditation. Et il y en a plein d’autres des exemples. Vous pouvez mener vos propres recherches et vous verrez. Toutes ces personnes témoignent d’une guérison ou d’un système immunitaire performant extraordinaire par la simple harmonisation de 3 paramètres majeurs : le corps, l’âme et l’esprit. Ce que j’appellerai, moi, le corps, l’énergie et notre capacité mentale à diriger nos pensées et nos croyances sur nos chances et nos bienfaits plutôt que nos manques et nos difficultés.

Pour rester en bonne santé, il y a 5 facteurs à optimiser :

  • Notre hygiène,
  • Notre alimentation,
  • Notre sommeil,
  • Notre activité physique,
  • Notre mental.

Dès que l’un de ces facteurs est compromis, notre système immunitaire s’en trouve affaiblit. Et l’un des facteurs les plus sensibles pour nos pays occidentaux, c’est le mental. Autrement dit, le stress et la peur activés par nos croyances et pensées. Nos émotions, quand elles sont désagréables, mobilisent des ressources internes pour mettre notre corps en état d’ultra vigilance ou de fuite qui perturbe le bon fonctionnement de nos organes : la digestion, la respiration, la circulation sanguine, notre système immunitaire… Car ces ressources ne sont plus bien disponibles pour toutes les fonctions que je viens de citer. Nous vivons alors un déséquilibre interne ou nous fabriquons de la toxicité qui vient « chahuter » et « altérer » de manière progressive nos organes, nos cellules… notre bonne santé naturelle.

Vous en doutez ? Rappelez-vous Mère Teresa qui a été exposée à des maladies infectieuses extrêmement virulentes toute une bonne partie de sa vie. A-t-elle attrapé la lèpre ? A-t-elle contracté le choléra ? Non, car elle priait beaucoup permettant ainsi à son organisme de se « nettoyer » des affres du monde et de ses protégés et de maintenir une forme d’équilibre interne nourri de paix et d’amour. 😉

Vous voulez rester en bonne santé et profiter pleinement de votre expérience de vie ? Prenez soin avant tout de vos pensées ! Libérez et soignez vos émotions désagréables en vous faisant accompagner si nécessaire …. Il y a des psys, des coachs, des sophrologues, des kinesiologues, des thérapeutes holistiques, des chamans…. qui sauront vous aider. Vous avez le choix de ce qui vous correspond le mieux. Vous pouvez essayer et changer d’interlocuteur si celui que vous voyez ne vous correspond pas. Rien est figé. Vous avez le droit d’essayer et de changer d’avis ou de méthode. Mais prenez soin de vos émotions et de vos pensées.

Il n’y a pas qu’une seule et unique manière de voir le monde. Il y a autant de possibilités de mondes qu’il y a de personnes sur cette Terre. Vous voulez changer le monde ? Changez-vous vous même ! C’est en chacun d’entre nous que ça se passe. Chaque être incarné sur cette planète où la vie souhaite se connaître à travers nos expériences respectives.

Qui veut vivre une expérience riche, agréable et abondante ? Levez la main ! Et surtout levez-vous pour la créer. Ne luttez plus car cela crée de la résistance et ne propose aucun autre modèle d’expérience. Agissez pour ce que vous souhaitez. Car c’est en mettant vos ressources et votre énergie au service de ce que vous souhaitez que vous verrez la différence.

« Invitez-moi à une manifestation contre la guerre, je ne viendrai pas. Proposez-moi de participer à un rassemblement pour la paix et je serai là. » – Mère Teresa.

Une belle énergie à toutes et tous.

Je vous embrasse,

Ombelline

NB : Je vous recommande le film « HEAL » sur Netflix si vous souhaitez en savoir + sur le sujet. Il n’est pas doublé mais sous-titré en français. Pour info ! 🙂

It’s alive, it’s alive !

Hello tout le monde !

Elles vous manquent parfois nos petites anecdotes hein… ? Je sais. À moi aussi. Alors, permettez-moi de vous présenter la dernière perle du sizans. Franchement, parfois j’aimerais ne pas rire. Mais là , j’y arrive pas. Voyez le propos ou plutôt la bonne excuse pour ne pas manger…

– Le fils : « Maman, j’arrive pas à piquer mes betteraves avec la fourchette… »

– La mère : « Tu te moques de moi ?!! »

– Le fils : « Mais c’est parce que tu m’en as donné des VIVANTES ! »

< Inecrédibeule ! >

Betteraves_Humeurdemoutard

Question de temps.

Bonjour à tous ! Ça va chez vous ? Chez nous, ça swingue ! 😉

Le père et moi avons fêté les six ans du titi, hier, à l’occasion d’une « Lego Party » pour laquelle je publierai bientôt un billet avec plein de printables gratuits et des tutos aussi. Elle est quand même vachement belle la vie, hein ? Gniii !!

Et puis, pour la première fois de sa vie, le fiston chéri a semble-t-il ENFIN réalisé la notion de temps qui passe… Voyez plutôt cette dernière anecdote rigolote !

– Le fils : « Maman, dans combien de temps j’aurais 60 ans ? »

– La mère : « Rolala… Dans 54 ans ! »

– Le fils : « Et ben, ça passe vite hein ! »

< J’ESPÈRE BIEN QUE NAN !! >

Peurdevieillir_Humeurdemoutard

Bouh !

Bonjour à tous ! Alors, bientôt la Toussaint, Halloween, la fête des morts, … Chacun sa fête selon sa culture et ses traditions n’est-ce-pas ! Et puis, au milieu de tout ça, l’occasion pour les enfants de faire la fête et de se déguiser aussi. Et bien sûr, des petites anecdotes rigolotes qui tombent à pic. Comme la dernière du cinquans-et-demi qui n’en finit décidément pas de me surprendre…

– Le fils : « Maman, j’avais le hoquet l’autre jour. Alors, tu sais comment je l’ai retiré ? »

– La mère : « Heuu, tu as bu un verre d’eau ? »

– Le fils : « Non. Je me suis fait peur devant la glace ! »

< A priori, efficace. >

SeFairePeur_Humeurdemoutard