Étiquettes

, , , , , ,

Un après-midi de vacances, nous emmenons notre loulou de 2 ans et demi dans un square du quartier gothique de Barcelone. Une fois sur place, le fiston y fait la rencontre d’une « pui-fi » (NDLR : « petite fille ») à peine plus âgée que lui avec laquelle il sympathise très rapidement.

Et voilà qu’en l’espace d’une heure, le mini nous livre une version complète et passionnée du parfait roman d’amour d’été en 7 actes :

Acte 1 : les papillons du début
– Je joue avec la « pui-fi », c’est génial, on rigole.

Acte 2 : la trahison, la séparation
– Puis tu ne veux plus jouer avec moi alors je joue avec une autre,
– tu pars faire la tête sur les marches du toboggan.

Acte 3 : le mea-culpa et la deuxième chance
– Je viens alors te réconforter,
– je suis obligé de montrer que j’ai vraiment envie de te réconforter car tu me rejettes un peu,
– puis tu me pardonnes et acceptes de me suivre dans le square,
– nous jouons à nouveau ensemble.

Acte 4 : la relation avec ses hauts et ses bas
– Tu aimes tellement jouer avec moi que tu me fais un câlin,
– alors je te serre aussi dans mes bras,
– tu me repousses car le câlin a assez duré,
– alors je te repousse aussi,
– tu me pousses à ton tour,
– on se pousse mutuellement et on finit par se fâcher,
– nos mamans nous grondent et nous demandent d’arrêter.

Acte 5 : le meilleur de la relation
– Mais on se retrouve pour se refaire un câlin et ainsi mieux se pardonner,
– tu me montres ton porte-clé cochon qui clignotte et je te montre mon cowboy Woody de Toy Story,
– on se prête nos jouets, c’est l’apothéose, l’harmonie parfaite.

Acte 6 : l’événement imprévu qui vient tout gâcher
– Enfin je dois partir car mes parents m’y obligent,
– tu te mets à pleurer très fort,
– je te donne donc un dernier bisou pour te consoler.

Acte 7 : la fin de l’histoire, les adieux déchirants
– Je te dis au revoir dans ta langue « atioch » (NDLR : « adios ») en marque de respect,
– et je te fais un signe de la main sans même me retourner.

Fin de la romance. Hop, emballé c’est pesé !

< Allez mon Casanova des bacs à sable, c’est fini pour aujourd’hui les pui-fi ! >

Loulou en train de jouer avec une petite fille

Publicités