[SORTIE] Un jeu de piste « Ancienne Egypte » extra au Père-Lachaise

Je ne sais pas si vous l’ai dit, mais je suis une enfant de Paris. Je suis née et j’ai vécu toute mon enfance dans le 12e arrondissement. Et comme beaucoup d’enfants de l’Est de la capitale, j’ai souvenir de mercredis très chargés et bien occupés à visiter un musée, un quartier, un monument, un jardin de ce coin de Paris. Je me rappelle de superbes balades avec ma grand-mère maternelle qui avait à coeur de me faire découvrir notre belle cité. Et c’est ainsi que je me revois encore petite fille arpenter les jolis sentiers… du Cimetière du Père Lachaise ! Et oui ! Car dans mon temps, et dans celui de mon mari, qui est un enfant du 19e arrondissement, le Père Lachaise était un lieu dans lequel on venait visiter ou simplement se balader. Il faut avouer que la flore y est tellement extraordinaire (400 espèces végétales recensées) et que c’est tellement arboré (5 300 arbres soit un arbre pour 13 sépultures) qu’on se croirait presque en forêt ! Et puis, il y a cette atmosphère si particulière, apaisante et aussi étonnamment « vivante »… Le site est plein de vie. Car en plus de la faune ici bien présente (une quarantaine d’espèces d’oiseaux, des chats, des écureuils, des lézards et tout un tas de petits animaux), il y a une une forte empreinte de vies – de ce million d’histoires vécues, de célébrités ou d’inconnus reposant dans ce cimetière, qui ont voulu laisser une trace de leur passage sur Terre en façonnant leur sépulture d’une incroyable manière.

IMG_20160625_110750

Bienvenue au Père Lachaise

3

En route !

7

On recherche les indices…

Une visite du cimetière sous l’angle des Pharaons

Aussi, quand Paris Mômes m’a proposé de tester gratuitement « un jeu de piste guidé » sur le thème de l’Ancienne Egypte, avec d’autres familles, au coeur du cimetière, j’ai tout de suite accepté. Je savais d’avance que j’allais me régaler et que ce serait une parfaite première approche pour mon enfant du lieu et de ses légendes. Hier matin, nous voilà donc partis, mon mari, mon quatrans et demi et moi à la découverte de cette balade-exploration. Le rendez-vous est fixé du côté de l’entrée Nord, à Gambetta. Ce qui tombe bien car nous abordons le cimetière dans le sens de la descente (moins fatigant pour les petites jambes de mon mini). Notre guide, Annie Chapuis, commence alors par nous rappeler les règles. On ne court pas dans les allées au risque de tomber et l’on ne monte pas sur les tombes (question de respect) ! Les petits très attentifs sont ainsi avertis, le jeu de piste peut commencer, on est parti ! Alors, pourquoi « l’Ancienne Egypte » comme thématique d’exploration me diriez-vous ? Rien de plus simple : certaines personnes enterrées au Père Lachaise se sont inspirés de grands monuments égyptiens pour dessiner leur tombe. Et pas des moindres ! On parle quand même de pyramides, de sphinx, d’obélisques, de sarcophages… tous conçus avec beaucoup de minutie. Une passion évidente pour cette période de l’Histoire d’Egypte qui ne laisse pas indifférent. Des sépultures magnifiques que les défunts ont alors érigées pour la postérité, pour notre plus grand plaisir de les découvrir et de les admirer. Nos petits visiteurs sont impressionnés. Notre guide prend le temps de bien expliquer aux familles et aux enfants chaque histoire liée aux tombes concernées. Les anecdotes sont très intéressantes et parfois même truculentes ! Le parcours est magnifique et les enfants vivent un moment presque magique.

2

Le sphinx à bisous !

1

On parcourt les allées tranquilles

5

Quelle jolie pyramide !

8

Oh, un petit obélisque…

10

Comme un parfum d’Egypte Antique

DSC_3817

Incroyable cette sépulture « inhabitée » en cours de construction !

Du point de vue des enfants

Première chose importante, cette visite-exploration est accessible aux enfants à partir de 7 ans ! Comme mon titi n’a que 4 ans et demi, je suis restée à côté de lui tout le temps afin de l’aider dans sa « quête », et surtout pour simplifier son approche du jeu et des « objets ou motifs » à découvrir. Il a étonnamment bien suivi le mouvement globalement malgré quelques petites tentatives de dispersion. Il a répondu avec moi aux questions du parcours. Il a cherché et réfléchi comme les plus grands. Il a m’a aussi avoué avoir « bien aimé » l’activité. Au final, je pense qu’il a vécu cette expérience comme une aventure peu commune, entre le parcours de motricité (pour éviter de tomber sur les pavés ou de trébucher sur les racines sortant du sol) et un lieu de curiosité avec des chapelles fermées sur des secrets, des tombes majestueuses ainsi que des petits animaux cachés au milieu d’arbres centenaires. Quant aux autres enfants plus grands, je les ai trouvés très impliqués et très intéressés. A mi-chemin entre la course d’orientation et la visite guidée, cette activité mobilise en effet pas mal de capacités. Je peux vous dire qu’ils n’ont pas vu passer cette matinée et qu’ils en sont repartis plutôt très satisfaits.

11

Les enfants explorent…

A

On admire les sépultures

6

J’explique les symboles égyptiens

9

ÇA c’est de l’obélisque !

15

Et pour finir, un peu de parcours.

De notre point de vue de parents

Mon mari et moi avons adoré. Nous envisageons même de revenir effectuer une visite plus longue et plus détaillée, avec Annie Chapuis (désormais notre guide préférée) et quelques uns de nos amis, d’ici l’automne. Outre tous nos souvenirs d’enfance remontés à la surface lors de cette activité, nous avons été enchantés de découvrir le site sous un tout nouvel aspect, celui des Pharaons. Nous avons été très heureux de partager cette découverte avec notre petit garçon. Nous pensons que cette activité est une très belle idée à l’image de ce qu’est véritablement le Père Lachaise – un lieu de recueillement classé aux monuments historiques bien sûr MAIS surtout UN LIEU DE VIE. Un site à l’image des générations de personnes qu’il a accueillies, depuis sa création en 1804, qui ont souhaité laissé derrière eux une trace de leur existence à travers des tombes discrètes ou extravagantes, des monuments ou des édifices spectaculaires… pour le plus grand bonheur des visiteurs (c’est quand même le cimetière le plus visité AU MONDE !).

17

Oh Gaby ! Baschung

19

Magnifique cette croix en cristal Lalique

DSC_1153

Le radeau de la méduse. Géricault

16

Biche oh ma biche… Alamo

14

Je ne bois jamais à outrance, je ne sais même pas où c’est. Desproges

13

Le maître dans l’art de l’accumulation. Arman

B

Le libérateur d’esclaves. Schoelcher

4

Je suis Charlie. Tignous

Et puis, comme promis hier sur les réseaux sociaux, voici une photo TRÈS particulière. Un cliché pris par mon mari au cours de notre exploration où l’on perçoit une étrange silhouette (en haut à droite). Alors, effet de lumière, poussière ou âme qui erre ? Je vous laisse juger. Vous me direz ce que vous en pensez. 😉

12

Dingue !!!

Infos pratiques et tarifs

Le jeu de piste « Ancienne Egypte » au Père-Lachaise, avec Paris Mômes, s’adresse aux familles avec enfants à partir de 7 ans.
Prévoir plutôt des chaussures de marche ou baskets (pas de talons, pas de tongs).

Adresse : Entrée Porte Gambetta, rue des Rondeaux, Paris 20e
Métro : Gambetta
Dates : Le dimanche 10 juillet à 10h30 & Le mercredi 20 juillet à 10h30 
Durée : 1h30
Tarifs : 12 euros par personne (ou 10 euros pour les membres du Club Paris Mômes)
Matériel donné : un tote bag illustré par l’artiste Delphine Renon avec un goûter Bio + plan d’activité.

Inscription sur le site de Paris Mômes en cliquant ici.

Et puis, voici un très bon resto kids friendly, à côté, pour déjeuner : 

L’Artiste
153 rue de la Roquette 75011 Paris
Tél : 01 43 79 96 19
Particularités : terrasse agréable et colorée, au choix brunch à volonté ou plats (burgers etc.).
Service très sympa !

20

Whaou la terrasse…

18

Miam ! Miam !

Bon dimanche à tous.

IMG_20160625_124720

[SORTIE] Profiter de la Fête de la Nature sans se faire arroser

Et dire que je me rappelle des mois de mai chauds où les petites robes virevoltaient dans le bus ou le métro, les sandales florissaient partout aux pieds des citadines, les terrasses de café étaient bondées et animées, les gens souriaient, les enfants courraient et riaient forts dans les jardins publiques, les salariés sortaient des bureaux pour aller déjeuner au soleil sur les bancs des grandes places ou des espaces verts… MAIS OÙ EST LE PRINTEMPS ?

Car ça, c’était avant.

Qu’avons-nous aujourd’hui ? À peine quelques jours de soleil par ci par là et puis LE FROID et de LA PLUIE. Il fait presque tout le temps gris. Gris comme les visages des passants, l’humeur des gens. Gris et morose aussi. Car l’un ne va pas sans l’autre, hélas.

Alors, on ressort les manteaux, les écharpes et les pulls. On déserte les terrasses à contre coeur. On fait la tête aux glaces et au climatiseur. Et on guette la météo en espérant que demain, il fasse beau à nouveau.

Et ça tombe bien ! Parce que figurez-vous que DEMAIN LE SOLEIL REVIENT ! Ouiiii ! Enfin demain seulement. Parce que dimanche, préparez-vous à faire la planche. Il y aura des averses. Autrement dit, des seaux d’eau planqués un peu partout. PLAF le brushing, PLOUF le jogging.

samedi

Samedi : Youpi !

dimanche

Dimanche : Snif !

(Crédit photo Météo France)

Alors ne ratons pas la SEULE fenêtre de tir du week-end pour profiter du bleu. Faisons comme si c’était déjà l’été avec nos lunettes de soleil collées sur le nez. Allons boire un verre dehors, nous balader, et profiter de cette belle journée pour découvrir la Fête de la Nature.

Allons participer aux animations gratuites (visites guidées, concours, chasses aux trésors, ateliers éphémères artistico-végétaux, goûters offerts, expos, ateliers de plantation and co) proposées dans certains parcs partout en France. Tout un programme auquel vous pouvez accéder tout de suite en allant sur le site Internet Fête de la Nature pour planifier votre week-end ou votre journée de samedi ensoleillée.

Site fête de la nature

N’est-ce-pas génial ? 😉

En attendant demain, je vous souhaite bon courage pour aujourd’hui.

Je vous envoie plein de baisers dorés et plein d’énergie.

[SORTIE] BéBés Animaux, une expo à laquelle je tire mon « chapeau »

Samedi dernier, le père, le quatrans et moi avons été conviés à la journée Presse de présentation de l’exposition « BéBés Animaux » à la Cité des sciences et de l’industrie. Une nouvelle expo coproduite par le Muséum des sciences naturelles de Belgique et le Muséum d’histoire naturelle de Toulouse qui emmène les enfants de 2 à 7 ans à la découverte de 73 espèces de bébés animaux. Vous voulez connaître mon avis ? Allez, c’est parti !

BéBésAnimaux_HDM

1- Une expo pédagogique fort bien construite

Franchement, je dis bravo pour le boulot. Car même si l’expo n’est pas très grande, elle est complète et, de mon point de vue, parfaitement adaptée aux minis de 2 à 7 ans. Nous avons compté pas moins de 6 espaces de découvertes, expériences, histoires et anecdotes permettant aux enfants de se familiariser avec l’évolution des bébés animaux de la naissance à l’autonomie. Sans oublier les 14 jeux et activités multimédia qui offrent autant de possibilités de manipulations ou de mises en situation toutes aussi ludiques et pédagogiques pour mieux comprendre le comportement et le développement des animaux ET pour initier nos petits à quelques notions simples de biologie animale. En se comparant ainsi à des petits animaux, en s’impliquant dans les expériences proposées, majoritairement sensorielles (visuelles, tactiles, olfactives, sonores), nos minis s’identifient, s’étonnent ou s’amusent de la diversité et la richesse du monde animal. Ils ont ainsi accès à des concepts scientifiques plus ou moins complexes dans une forme adaptée à leur âge.

IMG_20160416_164957

DSC_1619

DSC_1626

2- Du point de vue de mon quatrans

« C’était zénial ! » – Voici la conclusion de mon quatrans. Il suffit de regarder nos photos pour se rendre compte de l’implication de mon petit garçon dans cette exposition. Il a transporté « des oeufs de crapaud » sur son dos réalisant ainsi la difficulté du papa accoucheur à maintenir sa progéniture en vie. Il a endossé des « ponchos » de camouflage différents adaptés à des environnements précis. Il s’est appliqué à envoyer le bébé kangourou dans la poche de sa maman. Par des jeux de cartes digitales, il a tenté de rassembler des mamans et leurs petits – puis il a aussi essayé de déterminer quels étaient les bébés sortis d’un oeuf et ceux sortis d’un ventre… Enfin bref, il s’est totalement investi. Il en est ressorti plus informé, plus instruit et tout à fait séduit.

DSC_1647

DSC_1658

DSC_1657

DSC_1665

3- De mon point de vue de maman

Au tout début, j’ai été surprise de découvrir la multitude de bébés animaux naturalisés présentés ici. Il s’agit tout de même du plus grand rassemblement de bébés animaux naturalisés ! Mon coeur a légèrement vacillé, je dois vous l’avouer. Et j’ai été rapidement réconfortée d’apprendre que la réalisation de cette insolite collection d’animaux (presque tous prêtés par le Muséum de Toulouse) était le fruit d’un travail de restauration de spécimens anciens (datant des années 1930-1940). A savoir, à l’origine, que ces animaux ont tous été trouvés morts dans la nature ou dans les zoos. OUF ! Et puis, il y a bien sûr quelques nouvelles créations d’animaux « moulés » très bien réalisées. Au final, j’ai adoré cette expo que j’ai trouvée très intéressante, instructive et bien adaptée aux enfants entre 2 et 7 ans – rapport à leur propre développement, leur capacité de compréhension majoritairement dominée par les expériences sensorielles qu’ils ont besoin de collecter dans cette tranche d’âge pour bien grandir, bien évoluer et s’instruire. Chapeau !

DSC_1635

DSC_1641

4- Bonus 

Autour de l’expo, des ateliers et un livret permettront aux enfants qui le désirent d’aller plus loin à la découverte des bébés animaux :

  • Atelier Métamorphose : Réalisation d’un stop motion (scène constituée d’objets et filmée à l’aide d’une caméra) illustrant la métamorphose d’une chenille en papillon ou d’un têtard en grenouille. Pour les enfants de 3 à 6 ans. Durée 1H. Pendant les week-end ou vacances scolaires. Accessible avec le billet de l’expo.
  • Atelier À chacun son oeuf : En demi-groupes et accompagnés de leur enseignant, les enfants visitent l’expo et vont ensuite assister au développement du bébé crocodile à travers un conte illustré. Pour les enfants de 3 à 6 ans. Durée 1H30. Sur réservation.
  • Au Carrefour numérique : un atelier de fabrication et assemblage de petits animaux est proposé au Fab Lab. Les 19, 20 et 21 avril. Et pendant les vacances scolaires du 26 avril au 7 mai de 14h à 15h. Accès gratuit sur inscription par Internet.
  • Le livret de 12 textes explicatifs autour de l’expo et le carnet de coloriage Bébés Animaux. 8 euros.

DSC_1699

5- Infos pratiques et tarifs

Il est évident que je vous recommande chaudement cette exposition. Je crois bien que c’est l’une des meilleures expo adaptées aux petits que j’ai visitée jusqu’ici.

BéBés animaux est ouverte au public du 19 avril 2016 au 20 août 2017
à la Cité des sciences et de l’industrie
30 avenue Corentin-Cariou 75019 Paris
Tél : 01 40 05 80 00
Internet : http://www.cite-sciences.fr

Accès : Métro Porte de la Villette (ligne 7), Tram Porte de la Villette (ligne T 3b).
Horaires  d’ouverture : Tous les jours, sauf le lundi, de 10h à 18h et jusqu’à 19h le dimanche.
Tarifs : 9 euros plein tarif / 7 euros tarif réduit (+65 ans, enseignants, -25ans, famille nombreuse, étudiants)
Supplément : 3 euros pour l’expo Darwin l’original / 3 euros pour le planétarium.
Gratuit : pour les -2ans, les demandeurs d’emploi, les bénéficiaires de minima sociaux, les personnes handicapées et accompagnateurs.

A noter : Du fait de la poly sensorialité de l’expo, celle-ci est accessible aux personnes malentendantes, malvoyantes et à motricité réduite.

IMG_20160416_164601

Bonne sortie et à bientôt !

IMG_20160416_165335

[SORTIE] « C’est tout pour cette Nuit ! » Un spectacle pour éveiller l’imaginaire des petits et des grands

Samedi dernier, mon quatrans et moi avons été invités par la troupe Les Hamsa’llument (8 comédiens et comédiennes) à découvrir leur première création « C’EST TOUT POUR CETTE NUIT ! » adaptée d’après les films d’animation « Princes et Princesses » de Michel Ocelot [mais si vous le connaissez, c’est le papa de Kirikou !], avec en plus deux contes inédits. Un spectacle poétique, faisant appel à l’imaginaire, composé des 4 contes : « La princesse aux diamants », « La sorcière », « La reine cruelle et le montreur de fabulo » [ou la reine du 3ème millénaire], « Prince et princesse » – ainsi que des deux nouveaux contes « La coquette et le prince qui oublie » puis « Les deux vieux ». Une oeuvre théâtrale originale, fruit d’un travail collaboratif attentif de recherche et de mise en scène autour des sons (bruitages, instruments de musique), des effets visuels (costumes, objets, masques, accessoires, décors rudimentaires) et du rythme pour interpeler, émouvoir, surprendre, amuser… mais aussi pour faire réfléchir et rêver.

Cesttoutpourcettenuit_Humeurdemoutard

1- Un spectacle à part…

Dans ce spectacle, on ressent une volonté très forte de la part des comédiens d’éveiller, d’émerveiller le public. Tantôt le spectateur est plongé dans un monde à part, enchanté, au pied d’un château, en compagnie de princes et de princesses confrontés à des sortilèges ou des épreuves qu’il leur faudra surmonter – tantôt les contes sont le reflet de la vie agrémentés d’une pointe de magie. On se laissera facilement surprendre par la gestuelle très suggestive des comédiens, la musique ou les bruitages évocateurs, la simplicité presque déconcertante des décors… l’imagination est bien en marche. La démarche artistique et poétique de la troupe est sincère, intense et généreuse. Le rêve et la réalité se confrontent à travers cette succession de contes de manière à nous émouvoir, nous faire sourire et nous plaire aussi avec des fins heureuses parfois empreintes de morale ou tout simplement joyeuses.

2- Mon avis et celui des enfants présents

C’est le premier spectacle à destination d’un jeune public sur lequel j’ai mis du temps à rédiger un avis. Pour le coup, mon écriture et ma pensée n’ont pas été aussi claires et fluides que pour les autres billets. Pourquoi ? Après mûre réflexion, après avoir aussi questionné d’autres spectateurs [2 autres copains de 4 ans et leurs mamans présents avec nous, ainsi que toute une bande de huitans assis tout au fond de la salle], j’ai constaté que nos regards avaient tous été différents. Mon quatrans et ses petits copains ont bien aimé le spectacle même si la longueur de la pièce a mis leur attention à rude épreuve [1 heure et 15 minutes qui m’ont semblé plus proche d’1h30]. Les huitains présents tout au fond de la salle ont, quant à eux, bien accroché [à l’exception peut-être de l’histoire de « La Princesse du 3ème millénaire » qui n’a pas fait l’unanimité]. Ils ont apprécié la pièce dans son ensemble et sont plutôt contents. Et je ne doute pas qu’ils en reparleront entre eux et à d’autres copains de leur âge également. Enfin, personnellement, j’ai trouvé certains contes vraiment touchants et l’ensemble attrayant. Tous les spectateurs ont applaudi une fois le spectacle fini.

3- Les infos pratiques

« C’EST TOUT POUR CETTE NUIT ! » Première création de la troupe Les Hamsa’llument.
Un spectacle emprunt de poésie, faisant appel à l’imaginaire, qui s’adresse, selon moi, plutôt à des enfants à partir de 6 / 7 ans.
Durée : 1h15 sans entracte (2 ou 3 minutes de pause avant les deux contes de fin).
Où ça : Espace Paris Plaine, 13 rue du Général Guillaumat, Paris 15ème.
Accès : Métro Porte de Versailles (ligne 12) ou Tramway Georges Brassens (Tram T3)
Dates : du 12 mars au 3 avril 2016, les mercredi, samedi et dimanche à 15H.
Résas : Par tél. 01 40 43 01 82  / mail / ou BilletRéduc 
Tarifs : 9 euros par personne – des réductions sont offertes pour les enfants de moins de 12 ans sur justificatif (exemple : 6 euros sur BilletRéduc).

Bonne sortie ! 🙂

Spectacle_Humeurdemoutard