Le challenge du Dragon

Roooaaar Fuuuu !! [Comprendre « Bonjour tout le monde » en langage de feu !]

C’est l’excellente auteure jeunesse Nathalie Dargent qui m’a taguée pour le Dragon’s Loyalty Award. Coucou LA SUPER Mother of Dragons ! Pour le coup, voilà une maman qui mérite bien ce surnom. Si vous lisez son blog et les « péripéties » de ses ado-chéris vous comprendrez et peut-être aussi que vous compatirez.

Humeurdemoutard_MOD

THE mother of dragons

Et puis ça tombe bien, car le Dragon est précisément mon signe astro chinois ! Je vous jure ! D’ailleurs, parfois j’ai l’impression que ça bout à l’intérieur… du genre « j’ai de la lave qui coule dans mes veines ». Et puis quand je me coupe et que je mets un pansement, il se consume instantanément !

Hahaha ! Nan mais si un truc pareil devait m’arriver en vrai, je demanderais refuge directement chez les X-Men.

HDM

Kikou !

 Alors quelles sont les règles du jeu ?

1- Je sélectionne 5 blogs que j’aime [duuuur de choisir !!] : 

Les enfants à barbe => THE funniest mama ever in Canada !
Green Baby Circus => Ma copinaute Ana et ses bons tuyaux Green.
Les activités de Maman => Une ex super collègue fan de l’approche Montessori.
Parents à tout prix => Une maman avec des supers plans de sortie enfants.
E-zabel => Isabelle pour son énergie, son naturel, sa gentillesse. Isa quoi !

BANCO les filles ! Vous voilà sélectionnées pour le challenge de l’année. Vous m’aimez hein, je le sens. [Bisous de feu !]

2- J’écris 5 choses sur moi qu’on ne sait pas :

  1. Je porte le même parfum depuis plus de 25 ans [mais je garde son nom pour moi, na !].
  1. Quand je suis tombée enceinte, je savais que ce serait un garçon avant même que l’échographie me le confirme [Madame Irma, t’es dépassée ma vieille].
  1. Je préfère les films de sciences fictions À TOUT LE RESTE ! [Star Wars addict].
  1. Je me force à parler doucement car en réalité, j’ai la voix qui porte. [Quand je monte le ton, je réveille tout le monde en Chine ! Désolée…]
  1. Mon dragon préféré est Falcor. [L’Histoire sans fin, what else !]

Et voilà, c’est terminé. Allez, je file ! On m’attend pour allumer le barbecue.

Fuuuuu aaaooorg ! [Comprendre « bonne soirée tout le monde ! »]

Humeurdemoutard

NB : Gniiii, ayé j’ai mon badge Dragon comme toi Maman à Paris ! Keupine feurever ❤

Publicités

Mes hommages.

Quand je lis les blogs de mes consoeurs ou que je discute avec mes amies, je suis toujours épatée de découvrir leurs vies, leurs histoires. Je suis admirative du chemin qu’elles ont parcouru. Des femmes qui semblent fragiles mais qui sont tellement fortes, des mères inquiètes mais résistantes, des personnes en colère puis apaisées… qui ont toutes un point commun : elles traversent les épreuves du temps le mors aux dents. Elles s’accrochent, elles se relèvent et elles avancent courageusement. Des femmes, des mères, des personnes mais aussi et surtout des Battant(e)s.

Ne vous méprenez pas, derrière chaque blogueuse, il y a quelque part un petit oiseau blessé. Quand bien même, vous voyez leurs sourires, leurs visages radieux sur les photos publiées, quand vous entendez leurs rires sur leurs vidéos, quand elles vous livrent leurs instants de bonheur, de joie ou tout ce qui leur fait plaisir, il y a presque toujours un nuage gris peu ou bien enfoui. Vous-même devez vous sentir concerné(e). Parfois, ces personnes vous le confient, et parfois pas. Certaines y arrivent et d’autres pas.

Pour ma part, être blogueuse c’est partager sans pour autant tout dévoiler. C’est taper sur votre épaule et tenter de vous faire rigoler. C’est soulager, dédramatiser, marquer une pause autour d’un billet léger. C’est faire sourire, mais ça vous le savez vous qui me suivez.

Mais c’est aussi porter mes doutes, mes peines, mes contrariétés, mes épreuves en essayant de ne pas les montrer. Par pudeur peut-être ou par crainte de vous « ennuyer ». Alors je porte mes difficultés et je les mets de côté.

Puis, il y a des moments où la douleur est tellement présente que le sourire s’efface. On a moins d’énergie à faire rire. La bonne humeur n’est plus au rendez-vous.

Aujourd’hui, j’ai dit adieu à la soeur de mon père. Cela a été très difficile car c’est une personne qui est directement rattachée au souvenir de mon père. Mon père parti il y a presque 10 ans. Mon père que j’aimais tellement. Mon papa qui me manque terriblement…

Alors je ne vais pas m’étendre sur cette épreuve, car je sais que vous avez peut-être aussi perdu un proche, et que vous connaissez ce déchirement. En revanche, je vous parlerai d’une chose très importante. Une chose qui n’a pas de prix mais dont la très grande valeur est souvent mal comprise voire sous-estimée : les sourires. Les sourires sont de précieux cadeaux. Parce qu’ils font du bien, parce qu’ils sont un lien, parce qu’ils sont presque toujours destinés à quelqu’un. Et parce qu’ils masquent parfois de grandes blessures au profit d’un acte de générosité ou d’amour pour préserver quelqu’un.

Il y a quelques jours, alors que je venais d’apprendre la disparition de ma tante, j’ai fait ce cadeau à mon troizans-et-demi parce que cette journée était pour lui, parce que c’était sa première fois à Disneyland Paris que je souhaitais lumineuse et joyeuse. Et je vous ai fait aussi ce cadeau sur mes réseaux sociaux sans que vous le sachiez. Je vous le fais encore aujourd’hui avec tout le sens que vous lui connaissez désormais.

Mes hommages à vous tou(te)s, les Battant(e)s,

À mes ami(e)s,

À mes consoeurs blogueuses généreuses et courageuses.

Et pour ma tante chérie.

Ce sourire est pour vous.

SOURIRE pour mon troizans-et-demi.

Le blog et moi en 2014 !

Enfin les vacances de Noël et l’approche du nouvel an ! Ce qui signifie pour moi, comme pour beaucoup d’entre vous, l’espoir d’un renouveau, de réaliser des rêves, des projets, de tourner une page, d’aller mieux, de vivre pleinement, sereinement, d’être plus forte, d’être heureuse et plus encore…

C’est le temps de tous les possibles. Et c’est dans cet état d’esprit que je veux voir grandir mon blog. Pour vous, pour moi, pour notre plaisir à tous, à vous qui appréciez mes billets d’humeur… LA bonne Humeur de moutard !

Vous avez donc peut-être déjà noté quelques petits changements sur le blog comme l’ouverture de nouvelles rubriques :
J’y étais ! … Mes petits succès ou les événements auxquels je suis invitée.
Les bidouilles à bibi … Mes bricolages ludiques, déco, pédagogiques.
Oooh c’est top ça ! … Mes trouvailles, mes coups de coeur shopping.

J’ai aussi changé les couleurs de mon blog, que je voulais plus pepsy, colorées, joyeuses. Comme s’il s’était épanoui [de la chenille au papillon].

Humeur de moutard AVANT

AVANT

Humeur de moutard APRÈS

APRÈS

Et bien sûr, j’ai encore des envies, des idées qui ne demandent qu’à germer. Mais ça, ce sera pour plus tard… quand je me sentirai prête [suspense !].

Et plus tôt, si on en parlait ? Des motivations qui m’ont conduites à créer ce blog… des origines lointaines de ce projet. Un peu comme ce coeur d’enfant qui nous anime, qui nous guide toute notre vie durant, qui nous façonne et nous amène à nous réaliser. Qui étais-je ? Me suis-je écoutée ? Me suis-je oubliée ?

En vérité, un peu des deux. J’étais passionnée par le dessin et par les travaux manuels artistiques. Je bricolais sans cesse avec du papier crépon, de la colle, des ciseaux, des bouts de cartons, des feutres… Je créais des marionnettes, des pantins articulés, j’inventais des personnages, je lançais des collections. Beaucoup de mes amis d’enfance se souviennent encore de mes fameux hippopotames en papier [mes camarades de classe me passaient commande, vous imaginez !]. Puis, cette passion s’est peu à peu dissipée pour laisser place à l’écriture. J’avais tellement besoin de m’exprimer que j’ai longtemps tenu à jour des carnets secrets. Pourquoi secrets ? Car ce n’est pas chose aisée que de s’exposer. Il faut du courage pour se lancer.

Un long cheminement pour moi. Mais un parcours nécessaire. Le temps de prendre un peu d’assurance et d’accumuler de l’expérience jusqu’au déclancheur de cette envie : La naissance de mon mini.

Humeurdemoutard_bebe

Donner la vie m’a insufflé cette énergie. Le désir de partager avec vous qui me lisez mes drôles de périgrinations dans l’univers de la parentalité. Pourvu que cela vous fasse sourire et même rire ! Pourvu que vous y trouviez un certain plaisir. Alors, je me sens pleinement récompensée. Et oui, voilà comment tout a commencé.

En attendant la suite de nos aventures [le père, le fiston et la mère] et de mes DIY, mes trouvailles, mes trophées dans mes autres rubriques, je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année !

Et si je devais formuler un voeu pour 2015, pour nous tous, pour soutenir nos actions et nos paroles en faveur d’un monde meilleur [une pensée pour Malala et tous ceux qui ont fait avancer la cause des enfants cette année], je reprendrais cette citation célèbre de Bernard Werber :

L’amour pour épée, l’humour pour bouclier.

MERCI à VOUS TOUS qui me lisez. ❤

Humeurdemoutard_Merci