40 ans.

Et voilà, c’est chose faite. J’ai 40 ans. Ou plus joliment dit, 40 printemps.

C’est drôle car contrairement à la rumeur populaire, je n’ai pas du tout appréhendé ce moment. J’en suis même fière. J’ai cheminé longuement mais sûrement vers cette ligne d’arrivée, parfois en trébuchant, mais jamais sans me relever. J’ai continué, vaille que vaille, en sachant de plus en plus vers où je voulais aller. Et puis, j’y suis arrivée. L’âge de la stabilité. Et je me suis trouvée.

Pour la première fois de ma vie, je peux dire que je me sens en phase avec moi-même, à ma place, celle que je convoitais depuis tant d’année.

Alors c’est quoi le bilan d’une femme de 40 ans ?  Ce sont d’abord les cartes que l’on nous a données au départ et puis ensuite notre manière de les utiliser.

Mes cartes à moi ont été :

– fille unique avec un sentiment de solitude vertigineux,
– enfant du divorce à 4 ans,
– et par conséquent le syndrome de l’abandon,
– le complexe de ne pas me sentir légitime,
– le désir intense d’être aimée et tant pis si c’était de la mauvaise manière,
– une bonne élève pour attirer l’attention et susciter la fierté d’un papa absent,
– une histoire d’amour qui ne me convient pas et que je décide d’arrêter au bout de 7 ans,
– une volonté farouche de réussir au travail pour compenser bien sûr tout ce que je ne pouvais maîtriser,
– et puis le décès brutal de mon père un mois après mon 30e anniversaire,
– une nouvelle rupture amoureuse d’une relation bancale qui aura duré 3 ans,
– tout un monde qui s’écroule,
– des soucis de santé,
– un long mais salutaire travail de reconstruction avec deux excellents psy et un immense constat d’échec…

PUIS,
– une prise de conscience vertueuse,
– du tri dans mon entourage,
– de belles rencontres avec de belles personnes (dont certaines s’ignorent, mais que je vois clairement),
– lui,
– un bébé,
– un virage professionnel,
– un mariage,
– des projets,
– des amis formidables,
– la vie et une furieuse envie de me marrer.

Voilà mon bilan. Voilà ma cartographie.

Tout cela pour vous dire que tant que le rideau n’est pas tombé, il y a toujours de l’espoir. Quand on entrevoit la lumière au bout du tunnel, quand on découvre alors tous les possibles qui s’ouvrent devant soi, on comprend que le chemin parcouru en valait vraiment la peine. On laisse peu à peu tomber ses chaînes. On se sent léger, libre et apaisé. La route est libre et le ciel est bleu. On peut avancer dans la direction que l’on veut.

Chacun ses cartes, chacun son chemin.
Alors bien sûr, rien n’est jamais acquis… Mais ça fait du bien de se poser et de profiter de ce que nous avons déjà accompli de bien.

DSC_1544

DSC_1540

DSC_1539

DSC_1542

DSC_1543

DSC_1525

DSC_1538

DSC_1537

DSC_1531

DSC_1532

DSC_1535

DSCN3572

IMG_4041

DSCN4497

DSC00186

DSC00427

DSC00951

P1080320 - copie

HDM

Et donc, ça y est, j’ai mes 40 printemps. Fleuris, jolis et qui sentent bon la belle décennie.

Je vous laisse, je vais déjeuner avec l’une de mes très bonnes amies. Et je vais rire, follement rire toute la journée.

Je vous embrasse, je vous souhaite également des fous rires à savourer, à partager avec tous ceux que vous aimez.

C’est parti !

< QUADRAAAAA (Cri de guerre !) 😛 >

DSC_1523

Publicités

Le cap des 40 ans.

Voilà, d’ici deux mois je vais fêter mes 40 Printemps. Déjà. Ça me fait drôle vous savez. Et c’est d’autant plus destabilisant qu’en dehors du fait que j’ai quelques petites douleurs dans les genoux tous les jours au réveil ou quand je quitte mon fauteuil à la fin du film au cinéma [wonder-mémé in progress], j’ai l’impression d’avoir encore 28 ans ! Bon d’accord peut-être plutôt 32 ou 33 ans… 😀

Mais ce qu’il y a de plus troublant, c’est de voir son enfant grandir. Mon quatrans a poussé à une vitesse qui me dépasse. C’est en le regardant que je réalise alors que je suis une maman, une femme et une épouse aussi. En bref, je suis devenue une dame ! Naaan, pas possible, moi ? Et bah oui, moi. Mais entre nous, je fais comme si j’en n’étais pas… Du moins j’essaie.

LecapDes40Ans_1_Humeurdemoutard

Parce qu’il y a toujours quelqu’un autour de vous pour vous rappeler que la vie a déjà bien passé avec son lot de grands bonheurs et aussi de grandes difficultés. Et là, je veux parler de la famille, des parents et des grands-parents bien sûr. Mais je veux aussi parler des ami(e)s.

LecapDes40Ans_5_Humeurdemoutard

Mes ami(es) ont vécu déjà tant de choses que force est de reconnaître qu’on a tous vieilli. Je me rappelle dans nos jeunes années, quand nous avions 20 ans ou 25 ans, l’avenir et toutes les possibilités qui s’ouvraient devant nous. Nous avions des attentes, des espoirs, des rêves. Et tout semblait possible. Puis, il y a eu des choix, des renoncements, des réussites, des échecs, des débuts et des fins plus ou moins heureuses, plus ou moins faciles…

J’ai vu des couples se former, se séparer. J’ai vu des enfants naître, d’autres être encore fortement désirés. J’ai vu des amis perdre leurs parents et d’autres lutter contre la maladie. J’ai vu des amis partir vivre à l’étranger. J’ai vu des personnes quitter leur job et tout recommencer. TOUS ont connu tellement de belles et de moins bonnes choses, tous ont déjà tellement vécu qu’il est impossible de ne pas mesurer le temps écoulé. Il est impossible de nier l’expérience accumulée et la capacité de résilience que nous avons tous gagnée. Nous avons eu ou allons avoir 40 ans.

LecapDes40Ans_3_Humeurdemoutard

Et du coup, plus rien [ou presque] ne nous fait peur. On se dit qu’avec ce que l’on a vécu, on a le droit maintenant à une forme de sérénité. Peu importe les difficultés, on les accepte, on en a l’habitude, mais on devient plus exigeant, plus intransigeant aussi. On est plus à l’écoute de soi, de ses envies, de ses projets et on fera le maximum pour que rien ni personne n’entrave notre chemin pour y arriver [Touche pas à ma tranquillité toi, allez hop du balai !].

LecapDes40Ans_2_Humeurdemoutard

Et puis, on regarde aussi avec de grands yeux écarquillés et une sorte de lassitude [comme de vieux habitués] tous les jeunes gens qui rencontrent leurs premières difficultés se débattre à cor et à cri pour surmonter leurs ennuis. Nous, on connaît la musique, on l’a déjà jouée. On prend du recul, on ne se laisse pas ou plus éclabousser. A chaque être ses épreuves, à chacun ses leçons de vie.

LecapDes40Ans_6_Humeurdemoutard

40 ans bientôt, 40 ans déjà.

Les plus vieux des jeunes et les plus jeunes des vieux !

C’est pas si mal finalement. Dis comme ça, c’est même réconfortant.

Ouais, je vais m’y faire. Carrément. 😉

< Si toi aussi tu vas avoir 40 ans, tape dans tes mains ! 🎶 >

Bonus : Un bon anniversaire à tous les quadra, clique ici c’est cadeau !

LecapDes40Ans_4_Humeurdemoutard