Oyez braves gens !

Dimanche midi. Le père, le troizans et moi décidons d’aller déjeuner à la terrasse ensoleillée d’un restaurant de notre quartier. Nous profitons du beau temps et dégustons nos mets tranquillement quand le mini décide de faire son intéressant.

Il adore participer à nos conversations en se mettant en avant et s’applique alors à bien épeler tout fort son prénom en choisissant d’y ajouter une variante. Il termine son prénom par la lettre « A » très satisfait de sa blague.

– Le père taquin : « Et bien alors loulou, tu féminises ton prénom maintenant ? Tu es une fille ? »

– Le fils ultra vexé : « NAN ! Cé maman la fille pa’ce qu’elle a une ZÉZETTE ! Et moi suis un ga’çon pa’ce que zé un ZIZI !!! »

< Non seulement le père a compris, mais tous nos voisins de table aussi. >

LaGloireDeMaMere_Humeurdemoutard

Publicités

[PARENTALITÉ] Nous les mères, nous les femmes…

De mon expérience personnelle et de celles de bon nombre d’entre vous, devenir mère a changé ma vie. Elle lui a donné un sens nouveau, une saveur différente, un regard sur le monde plus ouvert et aussi plus exigeant.

Devenir mère m’a rempli le coeur plus fort et plus intensément que je ne croyais pouvoir en supporter. C’est une saignée d’amour dans l’âme qui m’a totalement transportée, qui m’a élevée… et qui m’a aussi fait prendre conscience d’énormes incohérences dans notre société.

En ce moment, je découvre autour de moi, des mères qui s’interrogent sur leur devenir. Être mère ou femme active… Ces deux rôles tournent et retournent dans leurs esprits. Et la question qui se pose est de trouver le moyen idéal de concilier tout ça. Pas facile n’est-ce-pas ?

Alors que la seule vraie réponse, la seule qui devrait avoir voix c’est simplement d’être soi. D’être tous ces rôles à la fois dans un monde qui n’accepte pas toujours cette évidence mais qui profite pleinement de ses avantages…

On donne la vie. On aime. Et l’on doit ensuite accepter de se diviser en plusieurs parties de soi. Quelle ironie vous ne trouvez pas ?

Alors, je rêve, je réfléchis et je fulmine parfois d’être comme la plupart d’entre vous obligée de faire un choix. D’être l’une ou l’autre partie de moi. Je m’interroge et je m’insurge sur notre monde, son fonctionnement et toutes les contraintes qu’il m’impose si je veux avoir la possibilité d’être moi, un ensemble, un tout, une femme et puis c’est tout.

Et puis, je me dis que je n’ai pas envie de choisir et que par conséquent je serai moi quoiqu’en décide ce monde. Que je ne sacrifierai rien. Que je ne volerai pas ma place mais que je la prendrai de plein droit. Et puis voilà.

Avant d’être mère, on est tout à son travail. Comme on chausse de jolies chaussures, stylées, remarquées ou enviées mais pas toujours très confortables. On accepte de les porter et on en subit les contraintes en croyant faire un choix éclairé ou tout à fait acceptable. Puis, on devient mère. Et ce travail « mal taillé » comme des chaussures mal adaptées, aussi jolies soient-elles, nous font peiner. Elles nous font mal aux pieds !

Prendre sa place, être une mère et travailler tout à la fois, c’est chausser enfin les souliers qui nous accompagneront toute une journée sans nous incommoder ou nous empêcher d’être celles que nous sommes, des femmes accomplies avec toutes les possibilités dont la nature nous a dotées. C’est s’imposer.

Devenir mère c’est rester une femme à part entière et ne rien lâcher.

A toutes mes consoeurs, femmes d’aujourd’hui et de demain. Soyez celles que vous voulez.

< Serum phy, bigoudis, raviolis et photocopies… C’est parti mon kiki ! >

MamanActive_Humeurdemoutard

La blaguounette qui piquotte !

Un samedi, le père, le fils de 2 ans et demi et moi rentrons de courses les bras chargés. Nous croisons alors une dame un chouïa peinée…

– La dame : « Ooooh, vous lui faites porter des courses à ce petit ?!! »

– Le père malicieux : « Oui et d’ailleurs faudrait qu’il se dépêche de rentrer parce qu’il a encore le ménage à faire… »

< TA-DAH !!! >

EnfantCourses_Humeurdemoutard

Un pieux stratagème… parental !

Avant d’aller coucher le loulou de 2 ans et demi, le père se propose d’aller lui changer sa couche. Malheureusement, le fiston refuse. Le challenge s’annonce difficile… Quand une idée me vient à l’esprit.

– La mère rusée : « Loulou, tu veux un train pour ton anniversaire ? »
(NDLR : il fêtera ses 3 ans en novembre… on est en plein mois de juillet !)

– Le fils appâté : « Oui ! »

– Le père complice : « Alors viens changer ta couche ! »

Et hop, ça a marché ! Hihi !

< Oh oui, nous culpabilisons beaucoup, beaucoup. Promis ! >

PropreteEnfant_Humeurdemoutard

Mon petit qui voit grand !

Arrivés à la Gare de l’Est, un dimanche soir, nous descendons du train avec notre loulou de 2 ans et demi et commençons à remonter le quai. En voyant un autre train également à quai, juste à côté du nôtre, le loulou bondit de joie…

– Le fils en montrant du doigt l’autre TGV : « À moi, à moi ! »

– Le père amusé : « Oui, bah celui là, j’aurais un peu de mal à te l’acheter… »

– Le fils un peu déçu : « Oh non… »

– Le père obligé d’insister : « Et si. »

< Flûte alors, on ne pourra pas ramener un TGV à l’appartement ! >

TGV_Humeurdemoutard

C’est qui le petit ange d’amour à sa maman, tout gentil, tout mimi ?

Effronté le fils de deux ans ? Nooon, vous croyez ?
Vous voyez ces moutards, dans les publicités à la télé, qui se roulent par terre dans les supermarchés devant des mères désemparées…
De la gnognote !
En rentrant le soir de chez la nounou, j’ai le droit au remake de Gremlins en long, en large et en travers. Et un soir…

– La mère hyper énervée : « NON MAIS ÇA VA PAS ! Et tu crois vraiment que je vais te donner un bout de pain après toute la comédie que tu viens de me faire, à courir dans tous les sens, à te traîner par terre et à hurler comme un méchant ? »

– Le fils : « Oooh ouiiiiiiiiiiii ! »

< Ok, on va en baver des ronds de chapeaux. >

EnfantPleinDeVie_Humeurdemoutard