Le contrôle parental.

Un dimanche matin, mon troizans-et-demi visionne quelques quelques vidéos sur la tablette de son père confortablement installé dans le canapé. Tout va pour le mieux jusqu’à ce que des grognements, des cris et des bruits de bagarre attirent notre attention…

– Le père suspicieux : « Qu’est ce que tu regardes loulou ? »

– Le fils concentré : « Dé Legos Super héros… »

– Le père : « Et tu es sûr que c’est pour les enfants, ça ? »

– Le fils blasé : « Ouiiii, cé pour lé zenfants-adultes ! »

< Voilà, voilà… Et moi je suis Madonna ! » >

Costumetropgrand_Humeurdemoutard

Ô Rage Ô Désespoir – Acte 5

Depuis que mon loulou de 2 ans et demi est entré en maternelle, je dois avouer que mon coeur de maman a souvent sursauté ! Entre les bleus, les griffures et les morsures, l’addition de la journée se fait de plus en plus salée… Mais le mini n’en semble pas du tout gêné.

Aussi, un soir, au moment du coucher, je décide de lui lire le livre « L’école maternelle » (de la collection « Mes p’tits docs » – Éditions Milan). Et je m’arrête sur la page où les enfants sont en récré. C’est l’un des rares livres que j’ai trouvé où l’on voit deux moutards qui se bagarrent en train de se faire disputer par l’enseignante.

J’explique donc au fiston que la bagarre est INTERDITE sous peine d’être réprimandé voire même puni par la maîtresse. Je lui dis que c’est mal, qu’on ne doit ni donner des coups, ni en recevoir.

Réaction du fils : bouche en accent circonflexe, lèvre inférieure tremblante et larmichettes de dépit.
Durée : 10 minutes [mon record] de réconfort mêlé d’explications sur l’importance de ne pas taper.

Une fois apaisé, j’embrasse le loulou et m’apprête à quitter sa chambre quand il m’interpelle depuis son lit…

– Le fils sur un ton enjoué :

Maman… bagarre ?

< Et c’est reparti pour un tour… [fatiguée, snif !] >

Bagarre_Humeurdemoutard

Et les loulous des copines qui ne sont pas en reste non plus….

Les deux fils d’une amie, respectivement âgés de 9 ans et 4 ans et demi, jouaient à la bagarre [démonstration de force oblige]…

– Quand le plus petit dit au plus grand :

Attention, si tu me tues, tu me rachètes hein !!!

< Bonjour Monsieur le marchand, je voudrais un frère en 4 ans et demi s’il vous plait ! >

Etiquette_Humeurdemoutard