[SORTIE] « Regards d’enfants », des supers ateliers gratuits dans les Galeries Carré d’Artistes

Il y a quelques semaines, mon cinquans et moi avons été invités à participer à un atelier artistique « Regards d’enfants » dans une des nombreuses galeries Carré d’Artistes ouvertes à Paris. Et c’est à la galerie « Saint-André des Arts » à Paris 6e que nous avons choisi de nous rendre afin de découvrir l’univers surréaliste de l’artiste espagnol Joan Miró. Une immersion ludique et créative dans le travail de l’artiste, sa technique, son oeuvre et les différentes manifestations de son art. Un atelier proposé parmi les 4 ou 5 ateliers organisés toute l’année autour de la découverte d’un artiste-peintre.

CarredArtiste_2_Humeurdemoutard

1- Un chouette atelier pédagogique et créatif 

En effet, l’atelier démarre avec un cours sur les différents styles de peinture. Une animatrice prend le temps d’expliquer les différents courants aux enfants très attentifs à toutes les toiles disponibles autour d’eux dans l’espace créatif. Ensuite, on aborde l’artiste, ses origines, et la formation académique qu’il a reçue de laquelle il s’est finalement détaché afin de proposer autre chose. Ne souhaitant plus se plier à aucune exigence de la peinture traditionnelle, ni à celle de l’esthétique et de ses méthodes, Joan Miró a ainsi su créer une forme d’expression contemporaine plus personnelle, plus libre… plus « onirique » (Merci Wikipedia).

Puis, on passe à la pratique ! Chaque artiste en herbe se voit remettre une fiche avec des éléments graphiques clés de l’oeuvre de l’artiste. Ici, les enfants ont dû s’appuyer sur l’alphabet imaginé par Joan Miró pour reproduire leur prénom. Ils ont aussi dû créer une oeuvre en reprenant des éléments du réel et autres symboles graphiques inventés par l’artiste. Enfin, ils ont dû colorier une oeuvre de Joan Miró en suivant leur instinct, leur inspiration et en laissant libre cours à leur imagination.

2- Du point de vue de mon cinquans

Il n’a pas forcément retenu tous les aspects pédagogiques de cet atelier, mais il s’est imprégné de l’atmosphère du lieu, riche en tableaux de toutes sortes, des différents styles observés, de l’oeuvre de l’artiste présenté et… il a créé. Il s’est laissé complètement embarquer dans l’aventure. Il a d’abord tenté de reproduire son prénom avec le fameux alphabet et s’en est plutôt bien sorti. Mais il a surtout osé proposer une oeuvre à mi-chemin entre le réel et l’imaginaire avec des formes concrètement identifiables et d’autres plus abstraites. Un tableau que nous avons précieusement conservé à la maison et qui a fait sa fierté. Puis, un petit goûter, offert à la fin, a fini d’emballer mon titi qui était décidément sous le charme de cet atelier découverte, complètement conquis par l’activité proposée par la galerie.

3- De mon point de vue de maman

J’ai trouvé cet atelier épatant et même essentiel dans la manière d’initier nos enfants à l’art dès le plus jeune âge. J’y ai vu deux enfants de 5 ans et deux enfants de 9 ans très impliqués et très concentrés sur leurs ouvrages. J’ai lu de la curiosité dans leur regard, j’ai vu leur envie de bien faire et j’ai adoré regarder leurs talents s’exprimer avec un enthousiasme tout naturel. J’ai suivi mon titi dans la galerie et me suis régalée à l’écouter me donner ses impressions sur les tableaux présentés. « J’aime bien celui là, maman ! Quand on voit de près, il y a des traits de peinture. Et quand on se met loin, on voit une ville ! » m’a dit mon cinquans très heureux de cette fantastique trouvaille.

4- Les infos pratiques

Les ateliers « REGARDS D’ENFANTS » :
Des activités gratuites proposées aux enfants, à partir de 5 ans, dans le réseau de 35 galeries d’art contemporain « Carré d’Artistes » basé à Aix-en-Provence et présent dans plusieurs villes de différents pays.

Le prochaine et dernier atelier de l’année proposé dans les galeries Carré d’Artistes aura lieu le mercredi 20 septembre 2017 :
– de 14h à 15h,
– de 15h À 16h.
Les parents doivent préalablement inscrire leurs enfants auprès de la galerie de leur choix ou la plus proche de chez eux.

Adresses des galeries Carré d’Artistes à Paris :

– Paris 4ème, 29 rue Vieille du Temple : 01 44 61 73 23
– Paris 4ème, 70 rue Saint Louis en l’Ile : 01 46 34 61 60
– Paris 6ème, 66 rue Saint André des Arts : 01 43 25 61 72
– Paris 12ème, 47 cour Saint Emilion : 01 43 43 72 70
– Paris 18ème, 16 rue Yvonne Le Tac : 01 42 54 97 84

Site Internet : www.carredartistes.com

Bonne découverte à toutes et tous !

Des baisers.

CarreDArtiste_21_Humeurdemoutard

[SORTIE] LES GRANDS VOISINS, un lieu de vie communautaire, solidaire et créatif… à part

Mercredi dernier, mon mari et moi avons décidé d’emmener notre fils de cinq ans et son meilleur ami visiter le fameux lieu de vie LES GRANDS VOISINS à Paris 14e. LES GRANDS VOISINS… mais… késako ? Et bien que vous le croyez ou non, sachez que « cette ville dans la ville » a été aménagée sur le site de l’ancien hôpital Saint Vincent de Paul pour accueillir des associations et entreprises solidaires, favoriser la présence d’artisans et de créateurs, partager des outils et des espaces de travail, loger des personnes démunies, créer un espace vert public d’un genre nouveau, avec des activités pédagogiques, culturelles et sportives, ouvertes aux résidents, aux riverains et même aux touristes ! Et ils ont aussi leur site Internet (d’ailleurs, merci pour les explications #wink ) ! Venez, je vais tout vous expliquer.

1- Un site résolument tourné vers la solidarité et la créativité

Voilà les deux mots clés de cet espace de vie décalé et très contrasté… On y croise bien sûr des personnes démunies ou fragilisées, mais aussi des entrepreneurs et des artistes bienveillants rassemblés TOUS ici avec la même volonté ; celle de créer un lieu unique, en perpétuel mouvement, un monde dans un monde, fécond et accueillant.

Voici un lieu troublant. Presque déroutant. Surtout lorsque l’on sait que ce laboratoire urbain ne durera qu’un temps. La Ville de Paris a, en effet, prévu de créer 600 logements sur le site dont les travaux doivent commencer cette année. L’hôpital Saint Vincent de Paul ayant fermé fin 2011, ce projet d’occupation temporaire du site a alors muri lentement mais sûrement jusqu’en 2015 où il a vu le jour grâce au travail conjoint de l’association Aurore, de l’association Plateau urbain et de l’équipe Yes We Camp qui ont travaillé tous ensemble à l’aménagement des structures d’hébergement, les opportunités de rencontres entre les résidants et l’ouverture au Public.

Nous avons remonté quelques allées, traversé quelques porches, découvert quelques cours, visité la chapelle, observé de drôles de sculptures, admiré des cabanes, apprécié quelques oeuvres de type street art sur les murs des édifices, etc. Nous nous sommes laissés portés par l’ambiance et surprendre par l’audace de certaines créations.

2- Du point de vue des enfants

De l’étonnement et une adaptabilité toute naturelle. Voilà ce que j’ai noté chez les enfants. Tu as aimé l’endroit, chéri ? « Ouiiii, j’aime bien ça, alors je voudrais y aller une autre fois ! » m’a répondu le fiston chéri. Il voudrait revoir toutes les cabanes et la douche extérieure « qu’était trop drôle » et jouer au grand « Puissance 4 » avec son meilleur copain. Et puis, il y a cette petite porte secrète, au milieu d’un grand mur, qui débouche sûrement sur quelques secrets auxquels seuls les magiciens et les fées doivent avoir accès ! En fin de compte, on se croirait presque comme Alice au pays des merveilles… On ouvre de grands yeux sur tous les petits détails de chaque lieu. Et les enfants ont l’air intrigué mais surtout heureux.

3- De notre point de vue de parents

Mon mari a trouvé le concept super ! Il a été emballé par cette idée de « faire vivre » un lieu plutôt que de le laisser inoccupé et de favoriser la créativité et la solidarité vis-à-vis des plus démunis. Et je suis complètement d’accord avec lui. Nous avons passé un très bon après-midi et nous nous sommes promis d’y revenir sans la pluie pour nous tenir compagnie ! J’espère aussi, à mon prochain passage, pouvoir rentrer dans la jolie boutique « verte » de Mama Petula qui est était malheureusement fermée quand nous l’avons trouvée. Un magasin plein de superbes plantes vertes et de précieux conseils pour les entretenir m’a-t-on dit ! Un concept store duquel on du mal à partir mais pour mieux revenir.

4- Les infos pratiques

LES GRANDS VOISINS
Un lieu de vie communautaire solidaire et créatif ouvert au public.
Où ça : Sur le site de l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul – 82, Avenue Denfert-Rochereau – 75014 Paris
Accès : Métro Denfert Rochereau à 6 min à pied (lignes 4 et 6) / Station Port Royal à 4 min à pied (RER B) / Arrêt Saint-Vincent-de-Paul juste devant l’hôpital (Bus 38 et N1) / Station Vélib la plus proche 14111 – 18 rue Cassani.
Site Internet pour consulter l’agenda et les activités à faire sur place :  www.lesgrandsvoisins.org

Bonne visite !

Des baisers.

LesGrandsVoisins_8_Humeurdemoutard

[SORTIE] HELLO MY GAME IS…, une expo « Invader » pepsy adaptée aux minis

Samedi dernier, le père, le fils de cinq ans et moi avons été découvrir la fameuse exposition « HELLO MY GAME IS… » au Musée en Herbe à Paris 1er. Nous avions vu quelques photos circuler par ci, par là, sur le net et voulions, à notre tour, nous faire une idée précise du sujet. Nous voilà donc partis tous les trois, par un temps de pluie tout gris, tout froid, prendre notre bouffée de gaité, de couleurs et de bonne humeur. Nous voici revenus au temps des personnages et jeux vidéos constitués des ces gros pixels familiers qui ont bercé notre enfance. Une immersion joyeuse dans un univers autrefois tellement stimulant et aujourd’hui encore plus effervescent.

MuseeEnHerbe_Inviders_Humeurdemoutard

1- Une expo interactive et ludique à hauteur d’enfant

Pour ceux qui ne connaissent pas bien encore le nouvel espace du Musée en Herbe, il faut savoir que la partie consacrée à l’exposition comporte quatre salles de taille moyenne. A noter également, qu’il est possible d’effectuer la visite en groupe avec un guide ou d’y aller en simples visiteurs, choix pour lequel nous avons opté.

Dès l’entrée de l’exposition, une hôtesse nous a remis une brochure ludique comportant toute une série de questions adaptées à l’âge du fiston. Superbe initiative de la part du musée qui fait ainsi appel à la capacité d’observation et de déduction des minis aidés de leur(s) parents accompagnant(s). #GoodPoint ! Le petit visiteur profite alors pleinement du parcours thématique proposé découvrant plus d’une centaine d’œuvres inédites de l’artiste « Invader ».

Invader… Mais si vous vous savez ! Ce pionnier du street art, diplômé de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, qui a construit sa renommée, depuis 20 ans maintenant, à travers toute une série de Space Invaders (réalisés en carrelage ou petit carreaux de mosaïques) collés sur les murs de grandes villes, ici et à l’étranger… ET même jusque dans l’espace ! #Dingue ! ( Merci Wikipedia 😉 ).

Au sein de l’expo, des bornes d’arcade en libre accès sont mises à la disposition des enfants et à leur hauteur s’il vous plaît ! Une grande carte du monde interactive, des tableaux en Rubik’s cubes, un mur de magnets et bien d’autres réjouissances sont autant d’occasions de se plonger dans l’univers d’Invader que de toucher du doigt un peu de cette esthétique originelle du jeu vidéo.

2- Du point de vue de mon cinquans

Attention, roulement de tambour……. « Très très très super génial et bien ! » m’a dit le cinquans. En même temps, à voir les photos, je pense que c’était évident. Il a répondu à toutes les questions de la brochure, SANS faute, et a ainsi gagné un tatoo de Space Invaders  que lui a gentiment remis une hôtesse du musée à la fin du parcours. #MinuteFierté ! Il a créé quelques figures bien inspirées sur le mur de magnets, il a dessiné le masque de son héros préféré, il a écouté attentivement son papa lui expliquer chacune des oeuvres exposées, il nous a beaucoup questionnés et s’est enthousiasmé de tout cet univers pixelisé particulièrement riche et coloré.

3- De notre point de vue de parents

Qui peut résister à une « madeleine de Proust » aussi joliment revisitée ? Pas nous. On a tout simplement adoré retomber en enfance et partager un peu de cette saveur d’antan avec notre cinquans. L’expo est très bien construite, intéressante, je dirai même captivante. Le parcours est bien rythmé avec les différentes oeuvres exposées et la possibilité pour les enfants d’explorer tous les potentiels du fameux gros pixel. Et puis bon… pour nous aussi les parents toujours aussi fans de ces petits carrés colorés qui ornent désormais les murs des grandes métropoles dans le monde entier.

4- Les infos pratiques

L’expo « HELLO MY GAME IS… » :
Une expo pour les grands et les petits à partir de 3 ans.
Durée : Compter entre 30 minutes et 1 heure selon l’âge des enfants et la capacité de concentration.
Où ça : 23, rue de L’Arbre-Sec 75001 Paris
Accès : Métro Louvre-Rivoli (ligne 1), Pont Neuf (ligne 7), Les Halles (ligne 4), Châtelet (lignes 1, 7, 11,14) / Bus : 21, 58, 67, 69, 70, 72, 74, 75, 76, 81, 95 / RER : Châtelet – Les Halles (lignes A, B et D).
Site Internet : www.lemuseeenherbe.com
Dates : Jusqu’au 3 septembre 2017 ! Ouverture du lundi au dimanche de 10h à 19h, vacances et jours fériés, nocturne le jeudi jusque 21h. Fermé le 28 mars 2017.
Résas : Billetterie en ligne ici. Sinon par mail ici ou par tél. au 01 40 67 97 66.
Tarifs du musée : entrée 6 euros, tarif réduit 5 euros.

Les ateliers : 

* Pour les 2 ans et demi – 4 ans et demi : BABY-ATELIER À 4 MAINS à 11H.
un moment privilégié parents-enfants de création autour de l’exposition en cours : peinture, modelage, collage…
Tarif atelier : 9 € par personne (soit 18 € pour un enfant et un adulte)
Tarif atelier + visite : 14 € pour l’enfant (soit 23 € pour un enfant et un adulte).

* À partir de 5 ans : MAXI ATELIER (1 heure) À 15H30 ET 17H :
L’enfant réalise plusieurs créations en lien avec les œuvres présentées dans l’exposition.
Tarif : 10 € l’atelier seul,
Tarif atelier + visite : 16 €  (la présence d’un adulte est nécessaire lors de la visite // 6 € par adulte).

Le bonus : Le livre de 40 pages HELLO MY GAME IS… Joue avec Invader, aux éditions CASTERMAN, est en vente au Musée en Herbe et à la librairie du musée. Prix : 11,95 euros.

LivreInvader-1-300x238

Copyright Le Musée en Herbe

Belle visite à tous !

Des baisers.

MuseeEnHerbe_Expo_HelloMyGameIs_Humeurdemoutard

Copyright Le Musée en Herbe

[SORTIE] S.O.S Super Maman, le one-maman-show qui déménage !

Mercredi dernier, mon cinquans, le papa et moi avons été invités par Amélie, alias « RIM », aka « Super Maman », à venir voir son spectacle dans la salle du « Sentier des Halles » à Paris 2ème. Autant vous dire que cette maman là, elle rigole pas. En plus d’avoir mis en scène son propre spectacle elle joue son rôle de manière phénoménale ! Voilà une artiste à part que la curiosité nous a poussés à aller voir. Vous voulez sûrement tout savoir ? Je vous dis tout sans tarder. Show devant !

sossupermaman_2_humeurdemoutard

1- Un one-maman-show haut en couleurs… et en musiques !

« S.O.S  Super Maman » c’est le service-après-vente téléphonique d’une maman peu ordinaire qui se propose d’aider les parents en panique au moyen d’une chanson, d’une histoire ou d’un bisou ! Et autant vous dire que ça carbure dans le cerveau de cette Super Maman en collant doré et cape de super-héros. Car cette dernière n’est jamais à court d’inspiration pour inventer une mélodie à l’aider de sons d’enfants ou de bruitages de jouets, improviser les paroles d’une chanson à l’aide de prénoms, effectuer des rimes avec des mots d’enfants truculents ou livrer un bon conseil tout en s’adonnant à une incroyable démonstration de beatbox ! Et puis, elle bouge, elle danse… Ah ça oui, ça balance ! Sans compter les mimiques scéniques, les grimaces, les interactions avec le public qui ajoutent aux répliques un effet emphatique ! (Vous avez vu, je viens de faire une belle « RIM » ! #JokeDeSuperMaman). Bref, il y a de l’énergie dans ce spectacle et des clins d’oeil cinématographiques fantastiques… #DoubleRIM ! #BIM !

2- Du point de vue de mon cinquans

Verdict…..  « C’était très génial ! ». Tu m’étonnes John ! Il a ouvert de grands yeux tantôt étonnés et tantôt amusés. Il a dansé, ri, crié à l’unisson avec le public. Il a beaucoup participé au même titre que tous les enfants présents… et même les parents ! Car tout le monde chante là-dedans. Il a même fallu attendre, à la fin du spectacle, pour récupérer LE poster… C’est vous dire à quel point, le cinquans a été emballé. En même temps, c’est pas tous les jours qu’on peut chanter librement des chansons pleine de poéZIZI, qui rendent haPIPI ! Et oui !

sossupermaman_3_humeurdemoutard

Que la RIM soit avec vous !

3- De notre point de vue de parents

Alors forcément, comme il y avait peu de pères dans la salle, RIM les a très vite remarqués. Celui de mon titi en particulier a été particulièrement « choyé »… Ce qui l’a beaucoup amusé. Et puis, il a pas mal rigolé ! Donc, vous l’aurez compris, il a été conquis.

Quant à moi, j’ai passé un super moment ! Et j’ai été surtout très impressionnée par le travail d’écriture de RIM (les chants et les répliques), sa générosité énergique et ses multiples talents… scéniques ! #TripleRIM #reBIM !

4- Les infos pratiques

« S.O.S Super Maman – Le One maman show »
Un spectacle qui s’adresse selon moi à des enfants âgés de 4 ans à 8 ans.
Durée : 65 min.
Où ça : Sentier des Halles – 50 rue d’Aboukir – 75002 PARIS
Accès : Arrêt Sentier (métro ligne 3, bus ligne 39)
Site Internet : www.lesentierdeshalles.fr

Dates : les mercredis à 14h30 jusqu’au 26 avril 2017.
Résas : Par tél. 01 42 61 89 95
Tarifs : 8 euros pour les adultes et 12 euros pour les enfants sur BilletRéduc.

Bonus : À la fin du spectacle, vous pourrez acheter le livre CD « Chansons super chouettes » co-écrit par RIM et Petit Nico, puis illustré par Gwé, qui recense 12 chansons pour accompagner tous les grands moments de la journée d’un enfant (le changement de couche, la sieste, l’heure du bain ou encore le repas). Il est aussi vendu à la Fnac !

sossupermaman_6_humeurdemoutard

Bonne sortie… (psiiit, demain c’est mercredi !)

Des baisers.

sossupermaman_5_humeurdemoutard