Mots-clefs

, , , , ,

Un matin, en rentrant de courses, je laisse mon loulou aller s’asseoir sur le canapé pour ensuite le rejoindre et l’aider à retirer ses chaussures. Mais avant de venir l’aider, je m’en vais d’abord déposer mon sac de courses dans la cuisine quand je l’entends soudainement crier de fureur.

Affolée, je me précipite dans le séjour pour aller le trouver. Et voilà que je le surprends en train d’essayer de chausser mes tongs en vain avec ses chaussures toujours aux pieds.

Réaction du fils après les cris : sanglots rauques et amers de dépit.
Durée : 3 minutes bien senties.

< Mon pauvre chaton, il faut les amadouer voyons : « Petits, petits, petits…! » >

Les tongs de la mère

Publicités