Mots-clefs

, , , , ,

Un jour de semaine, pendant les vacances d’Hiver, nous avons pris le bus, en famille, afin d’aller voir un spectacle dans Paris. Comme nous n’avions pas pris le temps de déjeuner avant de partir, nous avions acheté des sandwiches afin de les manger tranquillement dans le bus le temps du trajet.

Nous avions alors choisi de nous installer dans le fond, afin de ne gêner personne, avec une vue d’ensemble sur toute l’allée centrale ainsi que tous les passagers.

Soudain, après quelques minutes de trajet, voilà notre chauffeur qui marque un arrêt prolongé à une station le temps de terminer son service et de laisser la place à son collègue qui vient d’arriver. Jusque là, pas de problème. Normal, me diriez vous ! Et bien non, pas pour tout le monde. Car un monsieur d’âge mûr, assis juste devant nous, crie, tout à coup, à l’encontre du chauffeur qui vient de s’installer de se dépêcher « parce qu’il n’y a pas que lui qui travaille dans cette ville » !

– AMBIANCE ! –

Aussitôt, je jette un regard blasé à mon mari qui en profite pour se pencher vers notre mini de 5 ans et lui expliquer à l’oreille que le monsieur est un peu énervé.

Le bus reprend alors docilement sa course pendant que nous finissons de manger nos sandwiches jusqu’à ce nouveau rebondissement qui nous a bien fait rigoler. Car le dit monsieur « peu commode » a pris son air le plus exaspéré qui soit, s’est levé d’un bond, puis est parti s’asseoir quelques rangées plus loin à l’avant !

Est-ce à cause du bruit du papier froissé de nos sandwiches ? Est-ce à cause de la vitesse particulièrement modérée du chauffeur à diriger le bus dans les rues de notre belle cité ? Est-ce à cause d’un petit vent nauséabond malencontreusement lâché par son voisin de siège ? Aucune idée.

Il n’empêche que le comportement de cet individu n’a pas échappé à l’oeil aiguisé de notre titi qui a tout de suite reconnu le problème et clamé très distinctement :

Il fait son bébé Cadum lui !

< Voilà, c’est tout à fait ça mon chéri ! >

bebecadum_humeurdemoutard

Publicités