Étiquettes

, , , , , , , , ,

Il y a de cela quelques mois (le 2 décembre), j’ai été invitée par le groupe de crèches privées La Maison Bleue à venir découvrir un objet d’éveil très particulier utilisé par les auxiliaires de puériculture pour amuser les tout-petits et les sensibiliser à une forme d’art originale à la fois ludique et sensorielle. Un objet qui m’a beaucoup plu, en plus de la crèche dans laquelle je me suis rendue à Boulogne Billancourt, ainsi que tous les efforts déployés par l’enseigne pour faire évoluer le métier et améliorer les services dédiés au développement, à l’éveil et au bien-être des enfants. On regarde tout cela ensemble ? C’est parti !

LaMaisonBleue_4_Humeurdemoutard

1- Le kamishibai ou « théâtre de papier », un outil d’éveil à la portée des tout-petits

Voilà un objet qui ne date pas d’hier. Et pourtant, je n’en avais jamais entendu parler auparavant. Le kamishibai est un petit théâtre de papier « portable » qui a vu le jour au Japon au tout début de la période dite « médiévale », au XIIe siècle. Durant cette période, les moines bouddhistes se servaient, en effet, des emaki (rouleaux de dessins) pour raconter des histoires aux contenus moralisateurs à un public peu instruit.  Mais ce n’est qu’à la fin du XIXe siècle, que le kamishibai connaîtra un succès grandissant jusque dans les années 1950 où il deviendra très populaire avec 50 000 conteurs actifs à travers le Japon. Il déclinera et disparaîtra, finalement, dans les années 60 avec l’apparition de la télévision et des magazines hebdomadaires. Il s’est ensuite exporté à travers le monde proposant ainsi une forme de divertissement peu coûteuse, avec un dispositif léger, aux vertus tantôt ludiques, tantôt pédagogiques. (Dixit Wikipedia).

Le kamishibai pour enfants a lui aussi longtemps captivé l’attention des petits japonais dans les espaces publics ou les conteurs se produisaient. Voir ces planches en carton imagées défiler dans un petit théâtre en bois ou en carton, à deux ou trois portes, au rythme imposé par le conteur, son intonation, pour donner vie à l’histoire contée, était un plaisir partagés entre tous.

Un plaisir désormais partagé par les petits de la crèche que j’ai visitée. Et pour cause, cet objet animé offre beaucoup d’intérêt ! Grâce aux différentes planches qui défilent sous le regard attentif des enfants (plutôt à partir de 3 ans), on comprend que cela participe au développement de la pensée, de l’imaginaire, de la logique et du langage aussi. Les histoires sont courtes, les dessins sont simples et les petits sont très réceptifs. J’ai adoré.

2- Une crèche épanouissante à tout point de vue

En même temps, je n’ai pas beaucoup de points de comparaison puisque mon titi a été gardé par une assistante maternelle. Mais je dois dire que cette crèche-ci m’a bien emballée. C’est simple, je n’ai rien trouvé à redire tellement l’environnement, le personnel, la structure, et toutes les activités proposées aux petits m’ont enchantée.

Évidemment, on ne lésine ni sur l’hygiène, ni sur la sécurité. Tout est superbement agencé et entretenu. Il y a les espaces intérieurs, grands et bien séparés, et les espaces extérieurs tous aussi agréables et bien surveillés. Les petits ont tout à leur portée pour s’éveiller, travailler leur motricité et leur sensorialité. Il y a même une pièce d’eau, avec des jeux d’eau, bien propre et chauffée. Chaque temps est bien respecté afin de ne pas négliger la notion de repères qui rassurent. La place des parents dans certains ateliers ou événements est également plébiscitée de sorte que la relation entre tous (enfant, professionnel et parent) soit harmonieuse et créatrice de valeur ajoutée pour aider l’enfant à s’épanouir et progresser dans son développement.

3- La Maison Bleue, un groupe dynamique en plein essor

Alors pour ceux qui ne connaissent que de nom La Maison Bleue, je vais faire un tour rapide « du propriétaire » . Le projet a démarré en 2004 quand Sylvain Forestier (entrepreneur) et Antonia Ryckbosch (puéricultrice) ont décidé de créer ensemble une nouvelle génération de crèches, agréées CAF, en partenariat avec des collectivités et des entreprises. Un projet qui a séduit et rapidement pris l’importance qu’on lui connaît aujourd’hui avec, en moins de 10 ans, la création de :
– un centre de formation à Montrouge (92),
– une école d’Auxiliaire de Puériculture, à Élancourt (78), qui délivre des diplôme d’État,
– une première crèche à l’étranger (Genève),
– le réseau ma-creche.com qui réunit 700 crèches partenaires.

C’est ainsi qu’en 2016, La Maison Bleue compte 200 crèches en France avec plus de 3 000 professionnels qualifiés. Pas mal, n’est-ce-pas !

Alors, pourquoi le réseau connaît-il un succès aussi phénoménal, me diriez-vous ?

Il y a la dynamique du groupe bien sûr, mais il y a aussi et surtout des engagements forts, une volonté ferme de faire évoluer le métier dans l’intérêt de tous avec un projet éducatif uniforme dans toutes les crèches du réseau.

I- Les engagements de La Maison Bleue :

  • Donner toute la place à la Petite-Enfance dans notre société.
  • Développer l’autonomie de l’enfant, son bien-être et la notion de respect de chacun avec humanité.
  • Privilégier le cadre de vie et porter ainsi le projet éducatif avec efficacité.
  • Intégrer les parents dans la vie de la crèche.
  • Former les collaborateurs et leur proposer des carrières évolutives au sein des structures pour favoriser leur motivation et leur performance.
    LaMaisonBleue_7_Humeurdemoutard

    le livret d’accueil

    II- La volonté de faire évoluer le métier… :

    En proposant des activités pédagogiques innovantes autour du langage et de la communication, l’éveil des sens et de l’imagination, ou encore l’éveil artistique… en accord avec l’approche piklérienne et l’approche Montessori.
LaMaisonBleue_5_Humeurdemoutard

Les innovations pédagogiques

LaMaisonBleue_1_Humeurdemoutard.png

III- …avec un projet éducatif unique :

Qui se résume en 7 grands piliers…

LaMaisonBleue_3_Humeurdemoutard

Bref, l’enjeu est de taille car il s’agit, ici, d’impliquer à la fois les équipes et les parents dans la manière de faire évoluer « la crèche ». Une crèche, ou plutôt une enseigne de crèches, qui sait évoluer avec son temps. Un groupe qui réfléchit aux innovations pédagogiques, détectées à partir des observations terrain, qui pourraient être déclinées dans toutes les structures pour la petite enfance de demain.

Encore merci à La Maison Bleue pour la découverte du kamishibai, la visite de sa crèche de Boulogne Billancourt, la présentation de son groupe et de son formidable projet d’entreprise.

Pour information, et si ça vous intéresse, sachez qu’il existe une très jolie histoire autour du kamishibai, sous forme de livre de poche à L’École des Loisirs, intitulée « Le bonhomme Kamishibai » de Allen Say. Je l’aime beaucoup et vous la recommande vivement.

LaMaisonBleue_13_Humeurdemoutard

Le livre

LaMaisonBleue_9_Humeurdemoutard

L’histoire…

J’espère que cette découverte et cette visite vous ont intéressé(e)s. Si vous souhaitez réagir ou témoigner sur ce billet, allez-y ! Vos messages sont les bienvenus dans la zone de commentaires.

Belle après-midi à tous !

Des baisers.

LaMaisonBleue_6_Humeurdemoutard

Publicités