Étiquettes

, , , , , , ,

Lol ! Je peux deviner vos pensées… Qu’est ce que c’est que ce titre ?

Hein, hein… !

Vous vous dîtes peut-être que je vais faire un billet citoyen ou républicain… ou alors que je vais vous parler politique ? Naaan. Pas de gros mots, ici, sur mon blog. Ce n’est pas genre et j’en ai pas du tout pas envie. Non. Mais alors, kesako ? Crache le morceau, Melle O !

Allez, j’arrête de vous faire mariner.

Il s’agit du mois de septembre, de mon humeur, de mes attentes, de mes envies.

img_20160514_093042

Il y a d’abord eu du bleu.

Bleu pour la déprime de la rentrée, la routine qui s’installe, la morosité ambiante de Paris, mes incertitudes sur l’avenir et la sécurité dans mon quartier. Bleu pour les galères de santé, d’organisation, pour la corvée des factures à payer, les impôts qui me relancent et qui se sont plantés. Bleu pour les couples d’amis qui se séparent. Bleu pour le manque d’envie et le besoin de repli.

dsc_2885

Puis, il y a eu du blanc.

Blanc pour ce besoin de neutralité, de calme et de paix. Blanc pour cette envie de clarté, de place nette et de vérité. Blanc comme le temps d’une pause, la nécessité de prendre soin de soi, de se recentrer, de recharger les batteries. Blanc comme une page blanche sur laquelle tout est possible, on peut tout dessiner. Blanc comme un refuge, une parenthèse, une excuse.

img_20160917_154850

Et il y a du rouge.

Rouge comme la colère. Rouge comme la passion. Rouge comme la vie aussi, ardente et exaltante. Rouge comme un stop ! Rouge comme le vernis ou le rouge à lèvre et le besoin d’être coquette et de plaire. Rouge comme les feuilles d’automne qui tardent à se colorer que j’aime tellement et que je n’en peux plus d’attendre. Rouge parce que ça bouge et que ça se voit, qu’on le veuille ou pas ! Rouge pour dire « Attention, me voilà » ou « Non, la limite est là ». Rouge comme une Ferrari qui en impose et qui fait du bruit. Rouge comme le métal en fusion ou comme la force créatrice ! Rouge comme toute cette énergie qui bouillonne enfin et qui ne demande qu’à jaillir.

img_20160917_190533

Bleu, blanc, rouge.

Mes couleurs de septembre.

Cette humeur changeante, contrastée, pesante et emmêlée. Une mer imprévisible de couleurs sur laquelle je n’en finis pas de tanguer.

Mais ça va aller. Comme toujours. Comme chaque année. Juste un petit moment un peu compliqué à passer. Un passage étroit, que je connais par coeur, au bout duquel se trouve une grande rue ensoleillée.

Et tiens ! Voici l’automne qui pointe enfin le bout de son nez. Ma saison préférée. Celle qui me fait tant de bien et sur laquelle souffle un vent de sérénité.

Et vous, quelles sont vos couleurs ? Comment vous sentez-vous ?

Bien le bonjour chez vous !

Des baisers.

img_20160908_112154

Publicités