Mots-clefs

, , , , , , , ,

L’hiver dernier, mon troizans-et-demi a été souvent malade et a donc souvent manqué l’école. Pour réconforter le mini, pour l’occuper et stimuler aussi sa créativité, j’ai entrepris, avec lui, la fabrication de quelques accessoires pour se déguiser. Cette coiffe d’indien l’a beaucoup amusé et son charme n’a eu de cesse d’opérer. Je vous explique, à nouveau ici, comment procéder. 

Voici LA COIFFE DE PETIT INDIEN :

Les étapes de création de la coiffe d'indien - by Humeur de moutardCoiffe de petit Indien by Humeur de moutardPour réaliser cette coiffe, il vous faut :

1- une chute de carton pas trop épaisse (ici j’ai pris une grande enveloppe cartonnée),
2- 6 rouleaux de masking tape : rouge, orange, jaune, bleu marine, bleu clair, vert,
3- Des plumes de couleurs (trouvées chez Graphigro),
4- des petits pompons de couleurs (trouvés chez Graphigro),
5- des ciseaux,
6- de la colle,
7- du scotch,
8- une bande élastique,
9- une perforette,
10- des rubans de couleurs.

La méthode :

Vous découpez une bande large dans la chute de carton qui fera le tour au 2/3 de la tête de votre enfant. Vous la posez à plat, et vous commencez par coller des bandes de masking tape orange en zigzag sur toute la longueur de la surface cartonnée. Ensuite vous comblez les blancs avec des bandes de masking tape d’autres couleurs en les alignant sur les bandes oranges. Puis, vous retournez le carton, vous collez et scotchez des plumes de couleurs sur le haut de la coiffe à intervalles réguliers. Toujours sur l’envers et aux 2 extrémités basses de la coiffe, vous superposez, collez puis scotchez les rubans de couleurs. Vous retournez la coiffe, disposez et collez les petits pompons de couleurs entre chacun des zigzags de masking tape orange. Enfin, à l’aide de la perforette, vous percez 2 trous de chaque côté de la coiffe pour y passer la bande élastique que vous aurez pris soin de mesurer pour l’adapter au contour de tête + coiffe de votre enfant. Vous faîtes un noeud à chaque extrémité et c’est gagné.

< Beaucoup de matériel et de précision sont utiles pour créer cette coiffe. Mon fils m’avait aidée à couper les bandes de masking tape aux endroits indiqués, à disposer les plumes sur l’envers, et à poser les pompons sur les pointes de colle que j’avais préalablement appliquées. Rien qu’avec ces petits gestes, il était comblé. Puis il avait customisé au feutre l’envers de la coiffe… Ultime étape très importante pour que cette coiffe soit parfaite. 😉 >

Ugh ! Et belle journée.

Retrouvez tous nos DIY dans la rubrique Les bidouilles à bibi.

Publicités