Étiquettes

, , , , , ,

Grrrr, marre de ces GROS mots qui s’accrochent dans la bouche de mon troizans…

Sauf que parfois, je ne peux pas m’empêcher de rigoler quand ils sont employés dans un contexte inattendu ou lėgèrement décalé.

Aussi, dernièrement, je demandais à mon mini comment sa journée d’école s’était passée et s’il travaillait en secret sur un projet de cadeau pour la fête des pères. Il me confia alors que lui et ses camarades avaient dessiné un bonhomme censé représenter leur père [du moins, c’est ce que j’ai compris] et que l’un de ses camarades s’était fait disputer par la maîtresse pour une raison que j’étais loin d’imaginer mais qui m’a bien fait marrer…

– Le fils en parlant de son copain :

Il a fé un dessin diboulasse* ! Il a fé une gosse tête comme ça [le mini décrit un immense cercle dans les airs avec son doigt pour me montrer le problème]. Et la métesse** a dit non, c’est pas bien. Moi jé fé une pitite tête mais lui a fé une tête diii-bou-lasse !

(NDLR : *diboulasse = dégueulasse, **métesse = maîtresse)

Je n’ai pas pû me retenir de rire en imaginant la grosse tête du fameux papa qui ne se doute pas du merveilleux cadeau que lui réserve son petit garçon et de la délicate appréciation délivrée par mon coquin de fiston.

< Les enfants sont formidables… >

Dessin de Bonhomme pas content

Publicités