Étiquettes

, , , , , ,

Voici venu le Printemps, des rires et des chants… Et avec ce florilège de bonnes surprises accompagnant le retour des beaux jours, LA 1ÈRE MISE AU POT [Nononon je ne parle pas de jardinage !].

Le compte à rebours est lancé jusqu’à la rentrée de septembre et je vois déjà fleurir sur le net quelques interrogations, inquiétudes ou astuces de mamans afin de faire accepter le « petit trône » à leur merveilleuse progéniture…

🙂

Mesdames ?

BONNE CHANCE ! Vous avez 5 mois pour remplir cette mission faute de quoi VOUS et VOTRE CHER TRÉSOR aurez tout le loisir de :

– retourner vous exercer à la maison en essayant de ne pas virer chèvre [allez chériii, vas-y, fais pipi, tu verras c’est génial, s’il te plaît, oui, non, oui… Pitiééé quoooi, fais pipiiii !],

– éponger sans cesse les marres de pipi rebelles qui s’infiltrent partout-partout [bon sang de bonsoir, tu vas rentrer entre les lattes de parquet espèce de coton tige à la manque ! Ah naaan, pas le tapiiiis !!!],

– changer le slip acheté avec amour à votre chère tête blonde, 5 fois par jour si nécessaire, sans compter les robes, jupes, pantalons, chaussettes, chaussures et chaussons si copieusement arrosés [et délicieusement parfumés] que vous devrez nettoyer,

– récupérer votre mini à la sortie de l’école avec « son paquet suprise » : LE sachet rempli de vêtements dégoulinant de petits oublis qui a eu le temps de BIEN mariner et que vous prendrez un plaisir particulier à déballer une fois rentrée [huuum choueeette, vous vous y voyez déjà là, je le sens !]

– … et encore, je ne vous parle que de pipi [hélas, y a pire…] !

Vous voyez le tableau ? Bref, il s’agit de ne pas se planter.

Aussi, comme je suis sympa et pour le coup pas peu fière de notre exploit, à mon mini et moi [travail d’équipe oblige], je vais vous donner quelques tuyaux qui m’ont permis de régler la chose en l’espace d’UNE semaine [bon ok, c’était la première semaine de la rentrée]. Le loulou alors âgé de 2 ans et demi a totalement et définitivement cessé de faire pipi sur lui, JOUR & NUIT [FINI le budget couches ! Ciao ! Adios ! Terminado ! Basta ! Hasta la vista ! Caramba…! Ok, je sors].

Donc, comment « avoir du pot » ? Voici MES CLÉS DE LA PROPRETÉ :

1/ Acheter les bouquins enfants qui vont bien (et/ou lui montrer quelques vidéos inspirantes).
Ici une vidéo sympa [merci à Maman à Paris et sa revue de web n°12] et quelques livres :

Qu'y a-t-il dans ta couche ? - Sur le Pot - T'choupi va sur le pot.

But : Rassurer le cher ange.

« Tu vois, lui aussi va sur le pot ! Regarde comme c’est GÉNIAL ! Il le verse dans les toilettes et il tire même la chasse d’eau !!! Ça déboîte nan ! »

Avantage : le mini s’identifie.

2/ Lui faire choisir son pot et ses slips en magasin.

Pot de chambre enfantSlips accessibles à hauteur d'enfant

But : Impliquer le petit dès le départ dans le processus.

« Rhoooo ton choix de pot est topissiiiime ! Vachement beau dis ! Et tes slips sont super-fantastiques… Viens, on va leur trouver une place ensemble. »

Avantage : le mini s’approprie les accessoires.

3/ L’encourager avant chaque envie pressante ET le féliciter après chaque tentative.

But : Valoriser l’usage du pot.

« Viens on va essayer ton pot ! Tu vas voir c’est facile et c’est rigolo. Mais bravo chéri !!!! T’as fait un beau pipi là !! Comme je suis contente et comme je suis fière de toi. Tu as gagné le droit de tirer la chasse, tu veux essayer ? »

Avantage : le mini se sent soutenu et récompensé.

Voici pour les basiques. Et maintenant, voilà les EXTRAS pêchés par ci et par là auprès d’amies pour les loulous les plus réfractaires [comme le mien] que le pot impressionne…

– laisser le mini vous rendre visite aux toilettes [ça le rassure de voir que vous faîtes pareil et que ce n’est pas tabou de faire pipi, naaaan c’est ultra méga cool même !],

– lui inventer une petite chanson « spécial pot » [faire dans le pot c’est plus sympa darladiladada, pour faire comme maman et papa darladiladada !] qui fera peut-être marrer vos voisins ou pas,

– lui expliquer et lui montrer que les « grands » n’ont pas de couches comparativement aux « bébés » et que les « grands » peuvent faire plus de choses que les « bébés » [et ouais, c’est comme ça mon gars !],

– répéter autant de fois que nécessaire que TOUT LE MONDE fait comme ça [papi Dany, tata Micheline, la voisine, les copains, la maîtresse, le marchand…], que c’est normal et tellement génial [Le pied total j’te dis !],

 – le laisser gambader « cul nu » à la maison ou pendant les vacances dans le jardin avec le pot à proximité [plus facile à dégainer en cas d’urgence – chaud devant !],

– organiser une « flash mob » avec le papa et la fratrie quand le petit a fini [sinon y a la ola aussi]

Et le tour est joué, emballé c’est pesé. J’ai enchaîné direct avec le réducteur de toilette et le marche pied en prenant soin de personnaliser « Monsieur Toilette » qui adooooore le pipi et qui est OVER gentil ! Le mini a ri. Autant vous dire qu’il a bien pris le pli.

"Monsieur Toilette"

Alors heureuse ?

Moi oui. Et soulagée surtout d’avoir fini d’éponger [Arf !].

Allez, à vous de jouer. Je vous souhaite beaucoup de plaisir entre deux coups de serpillères et trois tournées de linge. Je compatis et vous aime fort pour le merveilleux effort que vous et votre mini allez devoir accomplir.

< Que la force soit avec vous ! >

Mère courage tenant un balai ocedar et un sachet "surprise"

Publicités