Étiquettes

, , ,

Je ne suis pas fâchée mais je voudrais exposer ici, dans mon modeste blog, un sujet qui me dérange. Il s’agit des parents « à-qui-mieux-mieux » . Vous savez ceux qui ne peuvent pas s’empêcher de comparer les prouesses de leurs moutards avec celles des enfants des autres…

Démonstration :

– Maman « à-qui-mieux-mieux » à maman « je-fais-de-mon-mieux » : « Alors vous savez ma fille de 18 mois est déjà propre, elle sait compter jusqu’à 5 et sait retirer toute seule ses chaussures [large sourire carnassier] – Et la vôtre ? »

– Maman « je-fais-de-mon-mieux » : « Et bien… Ma fille va à son rythme, elle sait dire papa et maman, veut toucher à tout, et… adore qu’on lui raconte des histoires [regard pétillant et rempli d’émotion]. »

– Maman « à-qui-mieux-mieux » : « Ah oui, d’accord… [le ton condescendant et le regard désolé]. »

Sérieusement, qu’est ce que c’est que ces façons ? Est ce que ces parents prennent du plaisir à dénigrer les enfants des autres [en dehors du fait qu’ils cherchent essentiellement à se persuader que leur progéniture est supérieure à celle des autres] ? Ne peuvent-ils pas exister ou être simplement comblés en voyant leurs enfants épanouis et pleins de vie ?

Non. Il faut à tout prix comparer car seule l’idée d’avoir mis au monde un être plus performant que les autres, compte. Et que cette certitude seule peut les apaiser ou les rendre heureux.

Bien que je sois plus désolée pour les parents « à-qui-mieux-mieux » que pour les parents « je-fais-de-mon-mieux« , il y a quand même une chose qui me dérange et qui ne devrait pas exister : On n’a pas le droit de dénigrer les enfants des autres. Nos enfants sont tous sacrés. Ils sont uniques et parfaits dans nos coeurs de parents quelque soient leurs progrès, leurs prouesses ou le rythme auquel ils évoluent dans ce monde.

Voilà ce que je voulais dire.

A bon entendeur salut.

< Nota Bene aux parents « à-qui-mieux-mieux » : mon loulou de 2 ans et demi à moi, il sait déjà compter jusqu’à 10 [voir ici la récente anecdote qui en parle] ET il commande tout seul ses fringues sur Internet [il appuie sur le bouton OK pour valider la commande]… Et toc ! »>

Publicités