Étiquettes

, , , , , , , , , , , ,

Un soir de cette semaine, en rentrant de l’école avec mon fils de 4 ans et demi, la gardienne de mon immeuble vient me trouver pour me donner un colis. Aussitôt, je devine que ce paquet contient peut-être un jouet, étant donné que l’expéditeur est Wondercity avec qui j’ai conclu un partenariat pour La Grande Récré. Et j’invite donc mon mini à découvrir le contenu de cet envoi avec moi. Nous ouvrons alors la boîte ensemble quand mon titi se met à crier de joie « OUAAAH LA YO-KAÏE-OAAACHE-DZIBANIANE ! » en attrapant une énorme montre blanche avec un couvercle en forme de dôme translucide amovible ainsi que les différents accessoires qui l’accompagnent.

yokaiwatch13_humeurdemoutard

yokaiwatch3_humeurdemoutard

Et là, je me dis tout de suite que ce jouet ne va pas me plaire. D’abord, parce qu’il est bruyant. Ensuite, qu’il est un peu trop « manga » pour mon quatrans et demi. Et qu’il s’agit en fait d’un jouet avec plein de mini-disques à collectionner – donc à acheter – et que mon porte-monnaie ne va pas du tout apprécier.

Bref, ça commence mal…

Cependant, je fais l’effort de m’y intéresser parce que je comprends très vite le pouvoir d’attraction de ce jouet sur mon petit garçon. Et je devine qu’il aura le même effet sur bon nombre d’enfants d’ici les fêtes de fin d’année.

Parce que mon titi, entre deux dessins-animés, il a vu LA publicité à la télé. Et que du coup, « C’est trop génial car c’est comme à la télé », vous comprenez… Ouééé, bravo la pub, bien joué ! Alors du coup, il ne veut plus la lâcher sa Yo-Kai Watch, nananan ! Et, il l’aime même ! Rhaaaa… !!!

Et puis, comme on dit souvent dans mon métier qu’il faut savoir laisser sa chance au produit, j’ai observé le petit manipuler les mini-disques offerts, les insérer dans la montre et écouter les différents messages rattachés à chaque disque. Je l’ai vu regarder attentivement le contenu du poster, l’album et la figurine porte-disque. Je l’ai trouvé très enthousiaste à l’idée de compléter cette collection de mini-disques et de montrer ce « trésor » à ses copains.

Puis, j’ai fait des recherches (motivée la mère !). Alors, alors, d’où sort cette fameuse Yo-Kai Watch ? Et qu’est ce que c’est ce bidule ?

A l’origine, c’était un jeu de rôle vidéo japonais sorti en juillet 2013 sur Nintendo 3DS qui, fort de son succès, a connu une suite avec la sortie d’un 2ème opus en juillet 2014 puis d’un 3ème en juillet 2016. Deux adaptations en mangas ont également été publiées en décembre 2012 et décembre 2013. Une adaptation en films animés est aussi diffusée depuis janvier 2014 sur TV Tokyo (merci Wikipedia !). Ici le lien vers le site officiel Yo-Kai Watch si vous souhaitez en savoir plus sur ce jouet et son univers.

yokaiwatch1

En France, la série est diffusée sur Gulli avec une durée moyenne de 20 minutes par épisode.

Et de quoi ça parle ?

J’ai regardé deux épisodes de la série animée avec mon mini qui était totalement absorbé (il a en a même re-demandé le coquin !). C’est l’histoire d’un jeune garçon nommé Nathan qui délivre par hasard un Yo-Kai (autrement dit un esprit invisible du monde des humains) d’un sortilège qui le retenait prisonnier dans une sorte de machine à surprises, au milieu de la forêt. Le Yo-Kai nommé Whisper devient alors le débiteur du jeune garçon et lui confie une Yo-Kai Watch en remerciement. Une montre magique qui permet de percevoir les Yo-Kai qui vivent parmi nous et nous influencent au quotidien. Sacrée montre n’est-ce-pas !

Aussi, mercredi, alors que j’avais décidé d’emmener pique-niquer mon titi au parc à côté de chez nous, puis en balade dans les jardins de la Tour Eiffel, je l’ai autorisé à emporter la fameuse montre Yo-Kai ainsi que deux mini-disques à la place de ses Cars habituelles ou de l’un de ses Avengers. Je ne savais pas encore que ce nouveau jouet allait me sauver la mise…

Mais avant ça, laissez-moi vous parler de la réaction des enfants que nous avons croisés. TOUS ont montré un véritable intérêt. Un septans m’a confié avoir déjà une collection bien fournie de mini-disques dont quelques uns très rares donc « de grande valeur ». Il m’a demandé l’âge de mon fils et a eu l’air surpris de voir « un petit » s’intéresser aussi à ce jouet d’aussi près. Quelques uns ont demandé à mon mini de leur prêter sa Yo-Kai Watch et ils ont inséré les deux disques dans la montre sous l’oeil attentif et l’air fier de mon titi. En bref, ils ont tous trouvé ce jouet « su-peeer » et j’ai constaté un véritable engouement. Certains adultes se sont également arrêtés sur l’énorme montre du fiston pour lui faire un compliment ou lui demander de quoi il était question. Et mon petit garçon rougissait de plaisir de toutes ses nouvelles attentions.

yokaiwatch6_humeurdemoutard

Le mini invoque le Yo-Kai Jibanyan… Tous aux abris !!

Et puis, dans les jardins de la Tour Eiffel, je l’ai emmené se défouler dans les aires de jeux et battre son record d’anneaux à attraper sur le manège 1913 – je rigole encore en revoyant la dégaine du fiston avec sa grosse montre Yo-kai sur un cheval de bois de plus de 100 ans. Nous avons passé une superbe après-midi ensoleillée avec un bon goûter et des nouveaux copains pour jouer… quand le temps de rentrer est arrivé. Comme à mon habitude, j’ai prévenu le fiston qu’il nous restait encore 15 minutes avant de partir afin de lui laisser le temps de digérer l’info et de mieux se mettre en route ensuite. Et quand le moment fatidique est arrivé, non seulement l’enfant chéri n’a pas voulu rentrer mais il a pleuré, crié, tiré sur mes vêtements pour m’empêcher de bouger… au point que cela est devenu très compliqué de quitter les lieux.

yokaiwatch14_humeurdemoutard

La dégaine du mini !

Puis, je n’ai pas cédé en expliquant pourquoi nous devions partir et que de toute façon, il était trop petit pour décider. Que c’était moi la maman et que je savais donc mieux que lui quand c’était l’heure d’y aller. J’ai conservé mon calme, je n’ai rien lâché jusqu’au moment où j’ai senti que la crise s’installait et que nous ne parviendrons pas à partir tant qu’il ne se serait pas calmé.

Et comme j’étais fatiguée et donc en manque d’inspiration totale pour lui proposer une alternative plus attractive ou plus séduisante pour l’aider à se calmer (ici le billet où je vous en parlais), j’ai simplement déplacé sa frustration actuelle sur un choix plus frustrant encore (oui je sais, je ferai mieux la prochaine fois)… Je lui ai dit que nous allions rentrer de toute façon MAIS qu’il pouvait décider de se calmer et de rentrer AVEC sa Yo-Kai Watch au poignet OU BIEN de continuer ainsi énervé et d’être privé de ce jouet pendant toute la soirée. Résultat ? Nous sommes rentrés dans le calme avec un titi soulagé et heureux d’arborer sa nouvelle montre et moi, ô combien reconnaissante devant le grand Yo-Kai pour son incroyable pouvoir de conviction et de sérénité.

Rien que pour ça, depuis, je l’aime moi aussi ce jouet. Et puis, si je me repasse toute cette journée, je dois bien admettre qu’il a permis à mon titi de faire plein de nouvelles rencontres, de discuter et de sympathiser avec la plupart des enfants que nous avons croisés.

Alors, vous l’aurez compris, outre notre petite anecdote, j’ai le sentiment que ce jouet va plaire et va accaparer l’attention de nos enfants pendant un bon moment. Préparez-vous donc au phénomène Yo-Kai Watch de Hasbro qui va déferler d’ici la fin de l’année !

Où les trouver : à La Grande Récré bien sûr… 😉

Les prix communiqués sur le site Internet pour les produits déjà disponibles :
– 29,99 euros pour la montre,
– 24,99 euros pour l’album collection de médailles.

Sinon, compter 9,95 euros pour la figurine porte-médailles et environ entre 4 et 5 euros pour les pochettes de médailles Yo-Kai Watch.

Allez, bons baisers et bon samedi !

yokaiwatch11_humeurdemoutard

Publicités