Mots-clés

, , , , , , ,

Hello la compagnie, ça va chez vous ?

Ici, le sizans commence à bien récupérer. Il a un peu plus marché hier qu’avant-hier… Je sens qu’il va bientôt pouvoir reprendre l’école. Ça devrait le faire.

Sinon, parlons peu mais parlons bien. Car je me sens d’humeur à faire la fête à tous les parisiens « nombrilistes » qui n’ont absolument peur de rien y compris de brancher la mère d’un enfant de six ans fraîchement opéré pour faire valoir leur degré avancé de niaiserie et d’égoïsme aussi.

J’vous dresse le tableau… vous allez voir comme il est beau !

Mercredi dernier, alors que cela faisait deux jours que mon titi avait été opéré, j’ai été faire des courses dans mon quartier. Objectifs : le supermarché d’à côté et la boulangerie située à 50 mètres à pied. Evidemment, comme mon mini ne pouvait pas marcher, je m’étais équipée d’une poussette pour sortir mon petit blessé. D’ailleurs MERCI-GRATITUDE-INFINIE à mon amie-maman-chérie pour ce prêt d’un immense secours ❤ ! Me voilà donc partie, avec le sizans, tout juste convalescent, calé dans la poussette du petit frère de son meilleur ami. Nous effectuons les petites courses sans soucis… quoique, pas dupe, je me rend compte, très vite, des regards réprobateurs et des soupirs exaspérés des personnes croisées. Pô grave, m’en fiche. Et puis tant qu’on ne vient pas me casser les pieds, je laisse tomber. En revanche, si on vient me titiller, je réponds sans sourciller. Et je fais en sorte que ça oblige l’indiligent à bien réfléchir la prochaine fois qu’il voudra ouvrir sa boîte à camembert pour exposer quiconque à ses relents de derrière !

Camembert_Humeurdemoutard

Jeudi dernier, rebelote, je dois refaire des petites courses au supermarché du coin et à la boulangerie. Nous revoilà donc partis, le titi dans la poussette et moi, pour refaire les mêmes 50 mètres de la veille. On prend notre temps, on se débrouille comme des chefs, mais voilà que les regards croisés se font un peu plus insistants et plus consternés qu’avant. Pô grave again. Je termine puis je rentre mettre le sizans dans le canapé et les courses dans la cuisine.

Vendredi ! Héhé, vendredi…. (soupir). Re-rebelote, je descends faire mes petites courses du jour avec un enfant encore fébrile mais prêt à marcher sur ses deux jambes (malgré la douleur…). Courageux le nenfant, nan ? Bien sûr, nous y allons doucement, progressivement, et nous arrêtons tous les trois ou quatre pas, histoire de ne pas déchirer les cicatrices et partir en urgence à Necker. Nous allons d’abord au supermarché, remplissons notre panier et arrivons à la caisse pour payer. Pas de bol, y a du monde. Heureusement, la caissière appelle sa collègue pour ouvrir la caisse d’à côté et permettre à la file d’attente de s’écourter. OUF, nous sommes pile poil en face de la caisse concernée. Tout de suite, je me dis que nous sommes bénis car le titi souffre et commence à s’agripper à tout ce qu’il peut pour tenir. Mais voilà qu’une dame d’une cinquantaine d’année s’avance devant tout le monde et demande à pouvoir passer en premier car elle détient…. une-sacro-sainte-carte-prioritaaaire ! Alors, je me dis qu’elle va la montrer par devoir et par respect. Parce que là, vous voyez, je me suis sentie légèrement prioritaire aussi. Mais non ! Elle est passée devant tout le monde, sans rien justifier, comme une majesté. Or comme j’étais restée dans la file de la caisse située un peu plus en avant et que j’étais la deuxième à passer, mon titi (agrippé-à-tout-ce-qu-il-pouvait-pour-tenir) gênait un peu cette dame à l’endroit où elle voulait récupérer ses courses en bout de caisse. Et bien sûr, elle a toisé le mini en biais et m’a demandé énervée si je pouvais le pousser sur le côté. Héhéhé. Comment vous dire… Non. Je n’ai pas voulu le pousser. Et je lui ai répondu bien fort, devant tout le monde, que « NON, JE NE POUSSERAI PAS MON FILS QUI VIENT DE SE FAIRE OPÉRER ALORS QUE SES DEUX CICATRICES SONT JUSTEMENT EN TRAIN DE L’EMBÊTER. » Et ben vous savez quoi ? Elle a quand même réussi à ranger ses courses dites donc !! Dingue ! C’était pas très compliqué finalement. Et puis, je vous passe le teint rouge-tomate-écarlate qui dégouline de culpabilité de celle qui détient « une carte prioritaire » comme moi je suis « la doublure officielle de Madonna » ! Si si, j’vous jure ! Pour de vrai ! Et les petits mots tout morveux-mielleux qu’elle m’a adressés pour faire oublier son mépris et son attitude totalement déplacée à l’encontre de mon titi. Du coup, comme le robinet de le colère était ouvert, j’en ai profité pour régler leur compte aux autres clients et aux deux caissières en leur faisant remarquer, haut et clair, que « SI MON FILS DE SIX ANS ÉTAIT EN POUSSETTE HIER ET AVANT HIER, IL Y AVAIT, BIEN ÉVIDEMMENT, UNE BONNE RAISON ET QUE C’ÉTAIT PLUS QUE NÉCESSAIRE ! » … #BERDOL-DE-FLÛTE ! Et ben, y en a quand même une sur les deux qui a eu l’extrême amabilité de m’avouer qu’elle comprenait mieux parce qu’elle avait pensé que mon fils faisait « un caprice » … #LesGens #DeuxClaques.

Menteuse_Humeurdemoutard

Et puis, on va laisser de côté les soupirs des piétons lassés de marcher derrière un nenfant qui fait des pauses toutes les minutes pour souffler et faire diminuer sa douleur… Parce que franchement, ce nenfant, il est vraiment saoulant ! #LesC**s #TroisClaques

Ah ! Je vous passe aussi l’aide « fantôme » des mamans correspondantes de la classe de mon fils qui ont oublié de m’envoyer les devoirs et que j’ai dû leur réclamer au soir de l’opération du fiston alors que je leur avais demandés tout au début des vacances de Noël… Mais chut, on s’en fiche, hein ! C’était juste pour « an-ti-ci-per » ! Devoirs dont je n’ai reçu ensuite QUE les énoncés mais PAS les outils pour travailler. Remarquez, maintenant je sais réaliser des fiches de « sons » comme la maîtresse. Et puis bien sûr, il y a ce mail que je leur ai envoyé mercredi et dont j’attends toujours la réponse… #AnneMaSoeurAnneNeVoisTuRienVenir?

PasDeReponse_Humeurdemoutard

Bref, ça m’a gonflé.

Parce que c’est déjà difficile de voir son enfant souffrir, c’est très prenant de le soigner, de le réconforter et de lui changer les idées. Parce que mon mari est en déplacement de longue durée à l’étranger. Parce que je suis du genre « organisée » et que j’ai TOUT anticipé pour éviter les galères supplémentaires alors que je suis seule à gérer. Alors, quand vous croyez pouvoir compter sur des personnes et qu’elles vous laissent tomber, ben oui, ça fait suer. Voilà ! J’ai craché ma Valda. Rhaaaa ! #SoulagementIntense

CQFD_Humeurdemoutard

Alors, quand même, je voudrais remercier mon mari et mes amies proches qui m’ont soutenue moralement, ma maman et ma belle-mère qui compatit ardemment avec la grippe au fond de son lit (encore désolée que le titi te l’ai passée) et la maîtresse de mon sizans qui m’a remis hier, en mains propres, les cours + les devoirs de la semaine passée et à venir, cours qui étaient prêts depuis lundi pour mon titi ! #CoucouLesMamansCorrespondantes ! 

Allez, vous en faites pas pour moi. Ceux qui me connaissent dans mon quartier savent que je râle, je dis toujours des vérités qui font un peu mal mais qui sont tout de même justifiées, et que dès que l’orage est passé, je suis du genre aimable, voire même plutôt enjouée. Donc, je fais aller. 😉

Tatouage_Humeurdemoutard

Passez un bon dimanche !

Des baisers.

EnfantConvalescent_Humeurdemoutard

Publicités