Mots-clefs

, ,

Sujet hyper douloureux et souvent tabou que les maltraitantes éducatives… Et pourtant, il faut en parler, il faut faire face et surtout ne pas les laisser s’installer.

Dans ma famille, comme dans beaucoup de familles, il y a eu de la souffrance, de la maltraitance. Je vous en parlerai un jour en détails (pour faire un cas d’école), mais pas tout de suite, par respect pour certains de mes aïeux encore en vie que je voudrais préserver ici.

Cependant, cela fait quelques temps, que je suis en colère… Une colère sourde et silencieuse qui bout et qui menace d’exploser tellement j’en ai assez de voir des personnes de ma famille se juger, se critiquer, se blesser les uns les autres pour des considérations absurdes !

Je vous explique vite fait et, un jour, je vous promets de tout vous raconter dans les moindres détails. Pourquoi ? Parce que je n’ai absolument pas peur de dire la vérité et que je crois dur comme fer dans l’importance d’assumer ses responsabilités. D’une part car cela remet les choses à leur place et d’autre part car cela permet d’avancer.

maltraitancefamiliale_1_humeurdemoutard

Au bout du tunnel, retrouver la lumière.

Comme je vous l’ai déjà dit précédemment, j’ai perdu mon père il y a 10 ans. Mon père que j’adorais et dont l’opinion SEULE m’importait. Aujourd’hui, et depuis 10 ans maintenant, je n’ai plus jamais craint de m’exprimer, de prendre position ou de faire des choix en ayant peur de décevoir ou d’être jugée. Plus du tout. En revanche, je me suis attachée à développer une attitude irréprochable (ou presque, lol !) pour être en accord avec mes principes, mes valeurs, et l’idée que je me fais d’une personne bienveillante et positive.

Aussi, quand je vois ou j’entends des « histoires » au sein de ma famille, quand j’apprends qu’untel se plaint ou porte des jugements avec une vision très étriquée de la réalité et surtout très personnelle, j’ai juste envie de ri-go-ler.

Chacun voit midi à sa porte et les souffrances de l’un sont totalement sous-estimées. Mais bon sang ! C’est pas bientôt fini, oui ! Ça vous dérange pas de perpétuer les maltraitances du passé ? Cette chaîne infernale de malveillances éducatives et carences affectives, propres à notre famille, n’a-t-elle pas trop duré ?

maltraitancefamiliale_2_humeurdemoutard

Du haut de sa fenêtre, on ne voit qu’une partie du monde.

Personnellement, j’ai fait le choix tout à fait NORMAL de prendre mes distances avec un membre de ma famille particulièrement tourmenté (de son propre aveu !). Pourquoi normal ? Parce qu’on n’est pas obligé de subir l’aigreur, la haine, la méchanceté. Non. Absolument pas. On ne devrait même pas les tolérer. C’est odieux, inacceptable, moche. C’est une HORREUR ! Tout simplement. Et encore plus quand elle sont dirigées vers un enfant. En l’occurrence, mon petit garçon qui avait 4 ans au moment des faits. Peu importe si la personne a souffert, cela n’excuse en rien ses agissements honteux. Tout le monde a des épreuves dans la vie. Tout le monde. Et ceux qui n’en ont pas encore subies, accrochez-vous parce que votre lot ne saurait tarder. Arrêtons plutôt de nous cacher derrière nos difficultés pour justifier notre tyrannie, nos jugements faciles et déplacés, toutes ces formes de maltraitantes éducatives que tant de familles ne cessent de se transmettre au fil des générations, au fil des années.

J’ai moi-même éprouvé beaucoup de souffrances qui m’ont laissé quelques séquelles désagréables… Est ce que je passe mon temps à me lamenter ? Non. Est-ce que je me défoule pour autant sur mes pairs ? Non. Est ce que cela me donne le droit d’exiger quoi que ce soit des autres ? Non plus. Parce que les autres ne sont pas responsables de mes problèmes. Et puis quoi encore ! Personne n’est le nombril du monde. Chacun fait comme il peut face aux difficultés de la vie avec ses moyens et sa personnalité. Alors de grâce, arrêtons de nous blesser, sachons nous parler ET nous écouter sans tomber dans le règlement de compte.

Voilà ce que je pense de ces comportements. Voilà ce que je n’ai pas peur de dire. Et si j’ose ici m’exprimer, c’est parce qu’ils m’éclaboussent par ricochet. Donc, JE suis concernée. En revanche, comme je l’ai dit, je suis toujours partante pour une explication SAINE et FRANCHE. Je suis disponible. Et si on me sollicite, je dirai toujours la VÉRITÉ.

Ceci étant dit, je vais vous laisser. Je sais que vous ne m’en voudrez pas pour ce billet très personnel et direct car je devine que beaucoup d’entre vous, mes lecteurs, êtes aussi concernés. C’est pour cette raison, qu’un jour, je vous promets de vous parler de ma famille, de nos carences éducatives, des dégâts vécus et observés ainsi que de cette absolue nécessité de « casser » la boucle infernale des maltraitances familiales. Nous pourrons alors peut-être espérer préserver notre avenir, sauver nos enfants et construire ainsi ensemble un monde meilleur. 

CQFD !

Belle journée à tous,

Des baisers.

maltraitancefamiliale_3_humeurdemoutard

Publicités