Mots-clefs

, , , , ,

Aujourd’hui, j’ai l’âme vagabonde… une âme qui se promène au milieu des autres âmes qu’elle a croisées dans sa vie et qui se plaît à retrouver chez les uns et les autres toutes ces petites choses qui l’ont remplie de joie, de lumière et d’amour pour elles. Je voudrais vous parler de mes ami(e)s et de l’amitié.

Mes ami(e)s. Tellement différent(e)s de moi, uniques, bienveillant(e)s… Et surtout fantastique(s).

Toujours présent(e)s dans les moments forts de ma vie, dans les moments heureux mais dans les épreuves aussi.

Des personnes sincères, bien attentionnées, généreuses et impliquées.

De VRAIES ami(e)s. Pour moi. Sur mon chemin de vie.

Il y a cette amie de toujours, maman dévouée que la vie n’a pas épargnée, qui n’a pas hésité à confier ses trois petits à son mari, une nuit, pour venir me soutenir alors que je traversais une rupture très difficile à surmonter.

Il y a cette amie si humble, si intelligente et si forte aussi qui n’a pas hésité à m’offrir un billet de train pour venir la rejoindre à Londres et passer le réveillon avec elle alors que j’étais encore célibataire et que je me sentais isolée.

Il y a cet ami d’enfance, si plein de bienveillance, qui m’a épaulée en parallèle de ma thérapie et de sa propre formation de psy.

Il y a cette amie sage et posée, ma grande « soeur », dont le destin n’a fait que renforcer nos liens. Cette amie qui a perdu son papa presque au même moment que moi.

Il y a cette amie, cette maman courageuse, volontaire, solaire qui galère souvent mais qui relativise tout le temps ! Celle dont un seul sourire te remet debout et te donne la force d’agir.

Il y a cet ami là, à qui je parle moins souvent aujourd’hui. Celui qui est fragile du coeur, mais qui s’est déplacé à chaque fois que j’ai eu besoin de lui.

Il y a cette amie, rencontrée sur le tard, qui évolue sans cesse et qui progresse. Une battante qui s’ignore ! Cette amie attentive qui voit bien les gens et qui m’enrichis humainement.

Il y a cette autre amie, sereine, positive, spirituelle. Une âme « haute », une guérisseuse qui me guide et me renforce dans mon parcours de vie.

Il y a cette amie au caractère bien trempé ! Une artiste, une maman, une femme drôle, authentique et sensible. Pétillante avec ses frisettes et qui te mets le coeur en fête.

Il y a cette amie du Sud discrète, patiente, femme de tête. Des mots sages et qui résonnent profondément malgré une immense pudeur à montrer ses sentiments.

Et puis, il y a toutes ces autres âmes plus ou moins présentes, plus ou moins distantes, des amis d’enfance, des amis de vacances ! Et d’autres qui n’ont parfois fait que croiser ma route et qui comptent pourtant tellement. Tous m’ont beaucoup apporté. Tous m’ont énormément donné et souvent sans le savoir.

Alors bien sûr, il y a des âmes que je n’ai pas souhaité garder à mes côtés. Des rencontres ratées. Des rendez-vous manqués. Mais est-ce grave ? Bien sûr que non. On ne peut plaire à tout le monde et surtout on ne peut pas s’entendre avec tout le monde. Nous sommes tous différents et il faut bien reconnaître que cela n’est pas toujours évident de trouver un ami avec lequel on s’entend.

C’est drôle car j’ai souvent entendu dire que les vrais amis ne pouvaient se compter que sur les doigts d’une seule main. Ce n’est pas vrai du tout. Il n’y a pas de règles. Les amitiés sincères n’ont pas de limite. Ni en quantité, ni en qualité. Croyez-moi.

Qu’est ce qui me permet d’affirmer ça ? Comment cela a fonctionné pour moi ?

Je vais vous dire mon secret. L’amitié, la vraie, c’est comme l’amour, c’est gratuit. On donne, on s’intéresse à l’autre parce qu’il compte vraiment. Sincèrement. On l’aime pour ce qu’il est. On s’inquiète pour lui. On sent qu’il fait partie de soi. On sait qu’on aura énormément de peine le jour où il disparaîtra. Et on sent que la réciproque est là. On s’aime ! C’est aussi simple que ça.

J’ai voulu écrire ce billet car j’ai souvent constaté autour de moi des déceptions amicales dont certains avaient dû mal à se remettre. Des personnes qui se sentaient lésées parce qu’elles avaient l’impression d’avoir été dupées ou mal aimées. Et plus fort encore, des personnes qui se sont senties trahies parce que leur ami n’agissait pas comme ils en avaient envie. Sérieusement… Si c’est aussi compliqué, c’est qu’il n’y a pas vraiment d’amitié. Pour moi, il y a plutôt une relation d’intérêt ou rien n’est gratuit.

Un jour, quelqu’un m’a dit que « les bons comptes faisaient les bons amis ». Et j’ai ri… mais ri… !! On se croirait face au parrain dans la Mafia ! Vous ne trouvez pas ? Désolée, mais ça, ce n’est pas pour moi.

Et comment donc reconnaître un véritable ami ? Parce qu’on est bien ensemble, complice, qu’on s’aime malgré nos différences et qu’on se respecte aussi. Parce que les choses sont simples entre nous, qu’il n’y a pas de chichis. Parce qu’on a le droit d’être loin ou pas disponible sans que cela soit mal pris. Parce qu’on est heureux et qu’on se sent compris. Voilà ce qu’est pour moi un ami.

Je terminerai ce billet en re-disant à tou(te)s mes ami(e)s à quel point je les aime d’être eux.

Soyez TOUS heureux !

À vous tous qui souffrez d’amitiés « ratées »… Il n’y a pas d’échec ! Il y a des rencontres qui nous font grandir et évoluer. Le tout est de ne pas rester bloqué sur une déception. Les gens sont ce qu’ils sont. On ne peut pas les changer. À vous de savoir ce que vous ressentez pour les personnes auxquelles vous vous liez et pourquoi vous les aimez.

Des baisers.

Une belle fin de journée.

bisou_humeurdemoutard

Publicités